littérature du terroir·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Nocturne pour Stanislas d’Annie Degroote

Le 26 octobre 2017

Synopsis :

Printemps 2004, dans le Nord. En remontant les secrets de sa filiation, la jeune Hania découvre la vie tumultueuse de son grand-père, réfugié polonais en France, et réhabilite sa mémoire bafouée.
 » Venez ce soir, vous y entendrez Chopin. « 
En acceptant, à Lille, l’étrange invitation d’une inconnue septuagénaire, Hania ne se doute pas des conséquences qu’elle va avoir sur sa vie, et sur celle de ses proches. Il y a tant d’ombres dans l’histoire familiale de cette jeune artiste aux racines polonaises, élevée à Waziers, au cœur du bassin minier. Comme ces silences gênés autour du souvenir de son grand-père Stanislas Dabrowski. Qui était-il ?

Famille éclatée, honneur perdu, exil, chant d’amour de trois femmes…

Tandis que se dévoile peu à peu l’itinéraire de Stanislas, c’est tout un pan de l’histoire de ses ancêtres polonais qui sera révélé à Hania.

36356287

Mon avis :

J’ai découvert l’écriture d’Annie Degroote, il y a bien longtemps avec Un palais dans la dune, un roman que j’avais adoré.

Quand j’ai découvert dans le catalogue des publications Terres de France son nouveau roman, j’ai par conséquent eu très envie de le lire. Je remercie donc Les Editions Presses de la Cité pour cet envoi et pour leur confiance.

Ici, nous suivons Hania, une jeune fille qui quitte le domicile de ses parents pour aller vivre à Lille et prendre son indépendance. Elle se cherche encore profesionnellement parlant. Très rapidement, elle reçoit une mystérieuse invitation pour se rendre à une soirée pour écouter du Chopin, musicien qu’elle adore, car c’était le favori de son grand-père Stanislas, qu’elle n’a pas connu.

Il y a toujours eu une part de mystère autour de ce grand-père absent, dont elle ne sait vraiment pas grand chose. Cette soirée sera alors le point de départ d’un grand questionnement pour Hania, elle décide alors de percer le mystère qui entoure cette figure familiale, sans savoir qu’elle déterera alors un énorme secret de famille.

J’ai vraiment adoré ma lecture. On y découvre une part de la vie des mineurs polonais venus en renfort dans le Nord de la France après la première guerre mondiale. Mais Annie Degroote nous conte également une histoire emprunt de la culture slave, une culture méconnue et qui m’a énormément plu.

Les personnages d’Annie Degroote sont attachants, forts et fragiles à la fois, profondément humains. Dans ses romans, on y découvre également des moments clés de l’histoire, mélées à des tranches de vie, j’adore.

Si vous ne connaissez pas encore les romans d’Annie Degroote, je vous les recommande chaleureusement.

A découvrir aux Editions Presses de la Cité dans la collection Terres de France.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s