bd·lecture 2017·Mes chroniques

Parlons bulles… #16 : L’arabe du futur de Riad Sattouf

Le 16 juillet 207

blog bd

On se retrouve pour notre rendez-vous hebdomadaire de la bd, aujourd’hui je vais vous parler d’une BD qui est l’un des meilleurs succès de ces dernières années, mais que j’ai découvert pour ma part, il y a peu. J’ai dévoré le premier tome avec un plaisir évident, et j’ai craqué pour le second hier, que je n’ai pas encore lu. Le troisième est déjà dans ma wiash list. Je vous présente donc L’Arabe du futur de Riad Sattouf.

IMG_0409.JPG

Il s’agit d’une BD autobiographique qui raconte l’enfance de l’auteur. Ce dernier est métis, il est né d’une mère française et d’un père Syrien. Ce dernier a fait ses études en France ou il a rencontré la mère de l’auteur. Son père rêve de retourner  vivre dans un pays à la culture arabe, mais le climat poétique de certains pays Arabe à la fin des années 70 est très compliqué. Il choisit d’abord d’aller vivre en Libye.

IMG_0410.JPG

Dans le premier tome, qui se déroule de 1978 à 1984, nous suivons le départ de la famille de l’auteur de France pour la Libye, sa petite enfance là-bas, élevé par son père dans le culte des grands hommes arabes, des grands dictateurs en particulier. Ryad est pourtant différent avec sa blondeur due à son métissage. Il tente de s’intégrer malgré tout. Son père comprend pourtant qu’il attendait trop du régime du colonel Kadhafi et décide la mort dans l’âme de plier bagage et de rentrer en France. Ce retour dans la patrie d’origine de la maman de l’auteur ne sera que temporaire, puisque son père décide de retourner tout près de Ohms en Syrie, son village d’origine pour y bâtir une nouvelle vie.

Malgré les protestations de Riad, son père veut en faire un vrai arabe éduqué et surtout moderne, un arabe du futur, il décide de l’obliger à se rendre à l’école Syrienne.

IMG_0412.JPG

Dans le second tome, que je n’ai pas encore lu, et que je vais simplement vous présenter, nous retrouvons donc toute la famille de l’auteur de 1984 à 1985, en Syrie.  Le synopsis et la présentation de l’éditeur nous indique que dans ce second tome, qui couvre la première année d’école en Syrie, Riad apprend à lire et écrire l’arabe, découvre la famille de son père et, malgré ses cheveux blonds et deux semaines de vacances en France avec sa mère, fait tout pour devenir un vrai petit syrien et plaire à son père.

La vie paysanne et la rudesse de l’école à Ter Maaleh, les courses au marché noir à Homs, les dîners chez le cousin général mégalomane proche du régime, les balades assoiffées dans la cité antique de Palmyre : ce tome 2 nous plonge dans le quotidien hallucinant de la famille Sattouf sous la dictature d’Hafez Al-Assad.

Pour information, dans le troisième tome, qui se déroule de 1985 à 1987, après avoir suivi son mari en Libye puis en Syrie, la mère de Riad ne supporte plus la vie au village de Ter Maaleh. Elle veut rentrer en France. L’enfant voit son père déchiré entre les aspirations de sa femme et le poids des traditions familiales…

Apparement, un tome 4 est prévu pour cette année, du moins, j’ai vu passer cette information sur internet. A vérifier…

Cette BD autobiographique est très intéressante pour le côté historique et culturel qu’elle apporte au lecteur. De plus, il y a une petite pointe d’humour de temps en temps. Les dessins sont simples et parfaitement lisibles, les albums sont assez conséquents et permettent de passer un long moment dans chaque tome. C’est une série BD que j’apprécie énormément et que j’aime beaucoup. Je vous la conseille.

On se quitte comme toutes les semaines avec quelques photos de planches.

A bientôt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Parlons bulles… #16 : L’arabe du futur de Riad Sattouf »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s