Historique·Jeunesse·lecture 2017·Mes chroniques

Les lettres volées de Silène Edgar

Le 16 juin 2017

Synopsis :

À l’époque des Précieuses en 1661, Mademoiselle de Sévigné, fille de Madame et âgée de 16 ans, fait son entrée à la Cour.
Françoise y vit nombre d’aventures – sans toutefois en parler à sa mère… notamment pour ce qui concerne l’enquête qu’elle mène afin de retrouver un papier compromettant qui prouverait l’existence d’une liaison entre sa mère et Fouquet.
Serait-il le père secret de Mademoiselle de Sévigné ?

28672625

Mon avis :

J’ai lu les deux précédents romans de Silène Edgar, à savoir 14-14 et Adèle et les noces de la Reine Margot avec un bonheur non dissimulé. C’était vraiment deux excellents romans. Je ne pouvais donc pas m’arrêter en si bon chemin, et j’ai donc enchaîner avec le troisième opus, Les lettres volées.

Ce roman est différent des deux précédents dans le fait que celui-ci se déroule sur une seule époque, à savoir 1661. Nous y faisons la connaissance de Melle Françoise de Sévigné, une jeune fille de seize ans, qui n’a pas froid aux yeux pour l’époque. Elle est pleine de fantaisie.

Alors que Françoise fait son entrée à la cour, elle découvre que sa mère a un amant en la personne de M. Fouquet. Ça ne dérange pas spécialement, Françoise, mais si ça se savait, ça pourrait être très compromettant pour sa mère. Elle décide alors de mener discrètement l’enquête afin de récupérer la preuve qui pourrait l’accabler.

J’ai trouvé ce roman, un ton en dessous des précédents, mais c’est un livre tout à fait plaisant à lire et à faire découvrir aux jeunes lecteurs, pour son contenu historique.

On y découvre les coutumes de l’époque, la façon de vivre à la cour, la différence des classes sociales. C’est un roman qui parle également d’amour et d’amitié, de faux-semblants.

Bref c’est très bien fait, et je sais que je vais continuer à lire Silène Edgar. Ça tombe bien puisqu’elle sort un nouveau roman le 14/06/2017 qui s’intitule 42 jours, et qui nous fera voyager jusqu’à un manoir breton avec de drôles d’habitants, qui se prennent pour des personnages importants de l’histoire. J’ai déjà hâte !

A découvrir aux Editions Castelmore

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les lettres volées de Silène Edgar »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s