lecture 2017·Littérature contemporaine·Mes chroniques

De tes nouvelles d’Agnès Ledig

Le 14 juin 2017

Synopsis :

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Eric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt un soir d’orage et de détresse.

Maintenant qu’Eric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.

Depuis Juste avant le bonheur, son premier succès, Agnès Ledig sait trouver les mots justes pour exprimer les émotions qui bouleversent secrètement nos vies. Son nouveau roman vibre d’énergie et de sensibilité, à l’image de ses personnages, héros du quotidien qui ne demandent qu’à être heureux.

34378483

Mon avis :

Depuis Juste avant le bonheur, Agnès Ledig fait parti incontestablement de ces auteurs que je suis avec assiduité. C’est bien simple, j’ai lu tous ses romans, à chaque fois avec bonheur et souvent émotion.

L’année dernière j’avais découvert On regrettera plus tard, roman qui m’avait énormément plu mais moins touché que les précédents. Cette année, l’auteure nous livre la suite de ce livre, dans De tes nouvelles, nous permettant ainsi de reprendre l’histoire de Valentine et d’Eric là où nous l’avions laissé.

J’ai apprécié retrouver Anna-Nina si pleine de justesse dans ses paroles, et si mature pour son jeune âge, c’est une petite fille diablement attachante. J’ai été ravie également de retrouver Gustave, et sa grande sagesse, des anciens. A eux deux, ils forment le duo qui a rythmé pour moi cette lecture. Mon petit bonheur à moi.

Mais voilà, il y a tout de même un mais. J’ai été moins charmé par l’histoire, peut-être que Valentine m’a agacé dans ses hésitations et ses « fantasmes », j’ai eu du mal à y croire. Je l’ai trouvé presque fausse vis à vis d’Eric qui lui trouve le courage d’affronter ses démons.

Leur histoire n’avait peut-être pas besoin d’une suite, même si je l’avoue certaines questions restaient sans réponse à la fin du précédent opus. Mais ça laissait place à l’imagination du lecteur.

Enfin tout cela n’est que mon avis, ça reste un roman tout à fait correct, et plaisant à lire, c’est juste que je trouve que l’Auteure nous a habitué à beaucoup mieux.

A découvrir aux Editions Albin Michel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s