bd·Mes chroniques

Parlons bulles… #11 : Kushi de Patrick Marly et Golo Zhao

Le 11 Juin 2017

blog bd

Il y a quelques années, j’ai découvert une série BD que j’ai acheté en intégrale, La ballade de Yaya. Il s’agit de magnifiques albums qui retracent les aventures d’une petite fille chinoise dans les années 40, pendant la guerre, au moment de l’invasion japonaise. L’histoire est très belles, plein de péripéties, mais c’est surtout les illustrations et le trait de crayon de Golo Zhao qui m’a complètement charmé.

En début d’année, en suivant l’actualité BD, je suis tombée sur la sortie en Janvier 2017 du premier tome d’une nouvelle série en 4 tomes illustrée par Golo Zhao. Rien qu’en regardant la couverture, je suis tombée sous le charme. J’ai acheté le premier, puis le second tome qui est sorti le mois dernier. J’adore cette série qui met en scène cette fois-ci Kushi, une petite chinoise qui vit dans un recoin reculé de la Mongolie. Un lieu où deux mondes s’affrontent, le modernisme des années 80, et les croyances et traditions ancestrales du peuple Mongole.

IMG_0016

J’aime le format de ses albums souples, légers et atypiques, même s’ils sont moins pratiques à ranger dans la bibliothèque. Ce sont de beaux objets avec de belles illustrations.

Concernant l’histoire, j’aime cet esprit de traditions et de croyances. Ce monde où la nature a encore son importance. J’apprécie les personnages et en particulier celui de Kushi, une petite fille intrépide, élevée par la chaman du village qu’elle considère comme sa grand-mère.

Je vous laisse le synopsis officiel du premier album :

Le Lac sacré

Au début des années 80 en Chine, dans un petit village reculé de Mongolie Intérieure, Kushi vit en harmonie avec la steppe et ses belles étendues généreuses, mais au fragile équilibre. Kushi est orpheline. Apparue mystérieusement dans le village alors qu’elle n’était qu’un bébé, elle est considérée comme le mouton noir de sa communauté. Trop turbulente, cette surdouée recueillie et élevée par une vieille chamane, agace et attise la méfiance des villageois qui la traitent de petite sorcière. Quand elle découvre les agissements de Bold, un bandit local prêt à tous les crimes pour s’enrichir au détriment du fragile équilibre de la steppe et de ceux qui y vivent depuis des millénaires, une lutte sans merci s’engage entre la jeune fille, cet escroc sans foi ni loi et les tenants d’une certaine idée du progrès.

IMG_0017

Je ne mettrai pas le synopsis du second album pour éviter de vous spolier si vous ne connaissez pas la saga. Mais sachez qu’elle est tout aussi bonne que le premier.

IMG_0023

Je vous laisse comme d’habitude avec quelques illustrations afin de vous faire votre propre idée. Sachez que cette saga, tout comme La ballade de Yaya que j’ai déjà présentée sur le blog il y a fort longtemps, est édité aux Editions Fei. Le troisième tome sortira en septembre 2017, quant au dernier, il est prévu pour février 2018.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s