Fantastique·lecture 2017·Mes chroniques

La Faucheuse #1 de Neal Shusterman

Le  10 avril 2017

Synopsis :

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

 » MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement ( » glané « ) par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux…  »

34234258.jpg

Mon avis :

La faucheuse est le premier tome d’une saga futuriste assez dérangeante. Mais attention, ne vous méprenez pas, ça m’a vraiment, mais alors vraiment beaucoup plu.

Nous sommes dans un monde où l’homme a enfin réussi à vaincre la mort. Le monde est régi par le thunderhead, une sorte d’intelligence artificielle qui s’est bâti sur les ruines de notre ancien Web/Cloud.

Mais voilà, pour réussir à contrôler les populations, il est très vite devenu évident que la mort était tout de même nécessaire, c’est ainsi qu’est née la Communauté des Faucheurs. Ces personnes ont le droit de vie ou de mort sur n’importe qui. Il y a bien évidement un certain nombre de règles à respecter, pour éviter tout débordement.
Malheureusement, au fil des siècles, certains faucheurs ne souhaitent plus suivre les traditions, et des tensions naissent alors au sein de la communauté.

Dans ce roman, il est donc bien évidement question de la mort, et de tout ce qui tourne autour de celle-ci. Il y a toute l’étique autour de ce phénomène qui est remis en question, et certains passages peuvent être dérangeants pour le lecteur. Mais quand je dis dérangeant, je veux dire que c’est un peu gênant, qu’on se pose des questions, de bonnes questions. Bref, c’est une saga qui mine de rien pousse à la réflexion.

De plus, j’avoue que certains des personnages sont très attachants, certains sont même également pleins de sagesse. Il y a de nombreux rebondissements. L’histoire devient de plus en plus sombres au fur et à mesure de notre lecture.

Bref c’est une saga vraiment originale, et j’ai tout simplement adoré !!!

A découvrir aux éditions Robert Lafont dans la collection R.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Faucheuse #1 de Neal Shusterman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s