lecture 2017·Littérature contemporaine·Mes chroniques

Les filles de l’été (Les étés sur la côte #1) de Mary Alice Monroe

Le 7 avril 2017

Synopsis :

Située en plein coeur d’un boisé de chênes et de palmiers nains surplombant la mer, la villa historique de Sea Breeze est la demeure ancestrale de Marietta Muir. Jadis, ses petites-filles adoraient venir y passer leurs vacances, mais voilà des années qu’elles ne lui ont pas rendu visite. Et Mamaw craint qu’une fois qu’elle aura quitté ce monde, les liens familiaux ne s’effritent. La famille Muir est l’une des plus anciennes familles de Charleston, et le sang de leur ancêtre, un capitaine pirate, coule dans les veines des trois petites-filles. Alors, Marietta décide de jeter comme une bouteille à la mer une subtile promesse de butin (des colliers de perles, des meubles anciens à la valeur inestimable, la maison elle-même) pour les appâter et les inciter à revenir. Pendant des années, Carson Muir a erré, sans jamais vraiment s’installer, certaine d’une seule chose: qu’une vie loin de l’océan est une vie vécue à moitié. Perdue, sans le sou, elle quitte la Californie et arrive la première à Sea Breeze, se demandant à quel moment les choses ont pu si mal tourner… jusqu’à ce que l’océan lui envoie son petit miracle. Le lien étonnant qu’elle entretient avec un dauphin aidera Carson à renouer avec ses soeurs et à affronter les souvenirs obsédants et funestes de son père. Grâce au rythme apaisant de l’île, Carson ouvrira son coeur et pourra alors commencer à se tourner vers l’avenir.

34445781

Mon avis :

Voilà un roman que j’ai vraiment beaucoup apprécié. Il s’agit d’une saga familiale tout ce qu’il y a de plus classique, avec ses non-dits et ses secrets.
Elles sont trois sœurs, ou plutôt trois demi-sœurs que tout sépare, sauf la maison de leur grand-mère où elles ont passé leurs étés au bord de la mer. C’est là qu’elles avaient appris à se connaitre, durant leur enfance et le début de l’adolescence.
Mais la vie a fini par suivre son cours, et l’entrée dans l’âge adulte a fini d’en faire des étrangères.
Mais voilà, leur grand-mère a le cœur lourd des choses qu’elle n’a jamais dites, elle a des regrets et pour elle, à 80 ans, il est temps d’apaiser sa conscience.

Voilà le pitch de ce roman très plaisant et très agréable à lire qui m’a bien plu dans son ensemble. Les trois personnages féminins représentants les filles de l’été sont aussi dissemblables que possible, tant physiquement qu’au niveau du caractère. Elles traînent toutes les trois des casseroles qu’elles ont cachées aux autres.

Ce retour sur la côte auprès de leur grand-mère va les faire souffrir en un sens, mais il va aussi leur permettre de comprendre enfin le sens du mot famille.

A découvrir au format Poche aux Editions Charleston.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les filles de l’été (Les étés sur la côte #1) de Mary Alice Monroe »

  1. Comme je te le disais sur Facebook, il me tente beaucoup mais j’hésite car j’ai peur d’être déçue. Tout le monde a l’air de l’avoir trouvé sympa sans plus… Mais bon, je crois que je vais quand même craquer. Ce que tu en dis me plaît. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s