drame·Lectures 2016·Littérature contemporaine·Mes chroniques

Chanson douce de Leïla Slimani

Le 12 octobre 2016

Synopsis :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

couv24807723

Mon avis :

Chanson douce fait parti de ces livres qui marquent chaque année la rentrée littéraire de septembre. C’est également le genre de livres que je ne lis pas habituellement. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai peut-être trop de préjugés, que je leur trouve souvent un genre trop « prétentieux » ou « pompeux ». Bref, j’ai sûrement tort. Ce que je veux dire par là, c’est que généralement je m’arrête très peu sur les bouquins de la Rentrée, en particulier, sur ceux qui ont une couverture quasi vierge. Oui, oui, je suis aussi superficielle, et j’aime les belles couvertures.

Mais voilà, j’ai entendu beaucoup de bien sur ce bouquin, et tout cela a attisé ma curiosité. Je me suis donc laissée tenter, et j’ai bien fait ! J’ai beaucoup aimé ce roman, qui dénonce les travers de la société moderne.

Comment concilier vie professionnelle et vie familiale ? Comment assouvir sa soif d’ambition, et la douceur du cocon familial. Myriam était brillante, l’une des meilleures de sa promotion, mais elle était aussi amoureuse, et se retrouve très, « trop » vite enceinte. Elle se consacre alors à sa vie de famille, pendant que son mari fait bouillir la marmite. Mais Myriam s’ennuie, elle se meurt peu à peu dans sa fonction maternelle. Elle ne prend plus soin d’elle. Une simple rencontre au parc de jeu, alors qu’elle s’occupe de ses enfants, va lui donner le déclic. Myriam reprend le travail. Mais avant il faut trouver une nounou, la meilleure qui soit. Ce sera Louise, une perle… Du moins c’est ce qu’il croyait…

Dès le départ, nous connaissons toute l’ampleur du drame, la nounou a assassiné les enfants. Mais plutôt que nous « gâcher » la lecture,, ce fait va au contraire en être le fil conducteur. Comment en sont-ils arrivés là ?

C’est un roman qui nous tient en haleine, par sa grande puissance psychologique. Il met en avant, les différences sociales de notre société. C’est souvent malsain, voir glaçant.

En bref, s’il y a un roman à découvrir dans cette rentrée 2016, c’est celui-ci !!!!

Publicités

4 réflexions au sujet de « Chanson douce de Leïla Slimani »

  1. J’ai moi aussi aimé le regard de l’auteure sur les travers de notre société moderne, mais aussi la plume de Slimani, fluide et parfois froide qui nous plonge dans la psychologie de personnages torturés, seuls et malades.

    J'aime

  2. Un très bel avis. Un roman qui doit se lire d’une traite pour mieux l’apprécier, je pense. Fabuleux, j’ai été surprise. L’écriture est agréable et l’intrigue est vraiment bien menée. Extraordinaire. Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s