drame·Historique·Lectures 2016·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

L’oiseau des neiges de Tracy Rees

Le 5 octobre 2016

Synopsis :

Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d’une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d’une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l’hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l’enfant, qu’elle baptise Amy Snow. A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l’aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l’héritage qui lui revient. Amy s’embarque alors pour un périple aux quatre coins de l’Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre.

couv63272101

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Le site Netgalley et Les éditions Presses de la Cité pour leur confiance. Je suis ravie d’avoir pu découvrir ce roman qui m’a énormément plu, et que j’ai savouré longuement, comme si je voulais le garder plus longtemps avec moi.

Je tiens également à souligner la beauté de la couverture qui m’a de fait, de suite interpellée. C’est vraiment ça, au premier abord qui m’a fait m’intéresser à ce roman et j’ai bien fait.

Dans ce roman, nous sommes en Angleterre, au début du règne de la jeune Reine Victoria. Amy vient de perdre sa seule amie, Aurelia. Celle-ci est décédée précocement des suites de faiblesses cardiaques. Aurélia, dans sa jeunesse, à l’âge de huit ans, lors d’une de ses nombreuses escapades qui faisait le désespoir de ses parents, avait découvert dans la neige, un bébé nu, bleu de froid. Cet enfant, c’était Amy. Elle avait été abandonnée, et personne n’a jamais connu son identité réelle. Aurélia a décidé qu’elle s’appellerait Amy Snow. Au grand dam, de ses parents qui voulait confier l’enfant à un orphelinat, Amy a réussi adroitement à faire qu’Amy reste dans sa demeure.

Malgré tout Amy n’a pas eu une enfance et une adolescence facile. Détestée par les riches parents d’Aurelia, elle mène une existence assez solitaire, et triste, façon Cendrillon. Seule Aurelia est présente pour elle, comme une soeur. Elle éclaire sa vie de mille façons.

Mais maintenant qu’elle n’est plus là, elle est chassée du seul domicile qu’elle a toujours connu. Heureusement Amy découvre qu’Aurelia au-delà de la mort ne l’a pas abandonné. Elle lui a laissé un leg, ainsi qu’un jeu de piste façon chasse au trésor dont elle avait secret. A la fin de sa quête, Amy découvrira le grand secret d’Aurelia, mais elle se trouvera aussi elle-même.

C’est vraiment un très beau roman qui nous fait voyager à travers l’Angleterre du 19ème siècle. Londres, Twickenham, Bath, York…. Et bien d’autres s’ouvrent aux yeux du lecteurs.

Les personnages sont forts intéressants, et attachants, et ça concerne également les personnages secondaires qu’Amy croisera au fur et à mesure de son voyage. Les convenances en vigueur à l’époque sont bien évidement évoquées dans le roman, et ça permet de mettre en avant la place de la femme dans la société à l’époque, une place fort peu enviable, je l’avoue.

C’est un roman que je vous conseille vivement.

A découvrir aux Editions Presses de la Cité depuis le 1er octobre 2016.

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’oiseau des neiges de Tracy Rees »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s