Historique·Lectures 2016·littérature du terroir·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Marie des Adrets d’Antonin Malroux

Le 08 septembre 2016

Synopsis :

1906, dans le Cantal. Marie vit auprès de ses parents dans un hameau non loin d’Aurillac. Elle est d’une rare beauté, ce qui lui vaut d’être courtisée par tous les garçons des environs. Les fils des gros fermiers voisins, chez qui ses parents travaillent comme domestiques, ne sont pas les moins pressants. Mais Marie croit au grand amour et repousse fermement ses prétendants au risque de susciter de violents ressentiments : un jour, quelqu’un l’enferme dans une grange et y met le feu. La jeune fille survit à l’incendie mais reste défigurée. Qui est le coupable ? Tout en tentant de reconstruire sa vie brisée, Marie ne renoncera jamais à le démasquer et sa vengeance sera terrible…

couv629286

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier le site NetGalley, ainsi que Les Editions Calmann-Lévy pour leur confiance. J’ai donc découvert ce roman, sur le site NetGalley. Je dois avouer que je ne connaissais pas l’auteur. C’est tout d’abord sa belle couverture qui m’a tapé dans l’œil, puis le titre.

Marie des Adrets, c’est le portrait et l’histoire d’une femme forte du début du siècle. Au début du roman, Marie est une jeune fille, d’une très grande beauté. Elle est issue d’un milieu pauvre, et vit aux Adrets avec ses parents. Elle est fille unique. Les Adrets est une petite commune rurale Auvergnate, dans le Cantal plus précisément. Nous sommes au début du 20ème siècle.

La beauté de la jeune fille commence à attiser l’œil des garçons du coin, et en particulier des fils de l’employeur de ses parents. Mais Marie qui a du caractère ne se laisse pas faire, ça ne plaira pas ! Elle n’est après tout qu’une pauvresse. Un jour Marie se retrouve enfermé dans une grange, dans laquelle on met le feu. Tout va très vite, et Marie ne doit la vie qu’à Mme Draille, l’épouse de l’employeur de ses parents. Elle sera grièvement brûlée, et très certainement défigurée à vie.

C’est une autre vie qui attend alors Marie. Elle qui aimait tant fabriquer ses paniers en osier. Ce sera une lutte pour réapprendre à vivre qu’elle mènera fièrement à Aurillac, dans l’hospice où elle a été transportée. Elle décidera alors de changer radicalement de vie, en donnant du temps et du réconfort aux personnes qui en ont besoin, et choisira d’épouser la profession d’infirmière.

Dans ce roman, nous découvrons en plus du portrait d’une belle femme, moderne pour son époque, par sa force de caractère, tout un pan de la vie au début du 20ème siècle. Entre la ruralité des petits villages auvergnats, l’austérité des hospices de ce début de siècle, c’est les prémisses de la médecine moderne qui apparaissent sous les yeux du lecteur. On y découvre également, les modifications dans le métier d’infirmière qui par le passé était réservé aux Sœurs.

Nous allons traversé le premier quart du 20ème siècle avec Marie des Adrets, en passant bien évidement par la terrible première guerre mondiale, du côté de Verdun.

Ce roman du Terroir m’a énormément plu, il remplit parfaitement son rôle de devoir de mémoire, d’une autre époque, pas si lointaine, et pourtant à mille lieue de la notre, où les croyances étaient bien différentes.

Je vous le conseille vivement, il est à découvrir en librairie depuis le 29 août 2016.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Marie des Adrets d’Antonin Malroux »

  1. Sous le charme, ému, presque un voyage de mémoire sans être un larmoiement de nostalgie, on sous-estime ou on le nie ce ( ces ) destin construit d’épreuves, choc des
    blessures, remportant des victoires et enfin une sorte de paix intérieure, après années
    de tourments et d’affliction..l’on mûrit, prenant du recul..ouf, merci Antonin, excellent.

    et

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s