Fantastique·Historique·Jeunesse·Lectures 2016·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours de Alison Goodman

Le 29 août 2016

Synopsis :

Londres, Avril 1812….
Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

couv35459251

Mon avis :

J’ai eu la chance de recevoir en avant-première juste avant l’été, le premier tome de Lady Helen : Le club des mauvais jours d’Alison Goodman. Je remercie d’ailleurs les Editions Gallimard Jeunesse pour cette opportunité et pour leur confiance.

Je n’ai pas eu le temps de le lire avant sa sortie en librairie. Mais je m’y suis mise la semaine dernière, et franchement j’ai beaucoup aimé. C’est un savant mélange des genres, justement dosé.

Nous sommes au début du 19ème siècle, en Angleterre, à Londres plus précisément. Lady Helen Wrexhall est une jeune femme dynamique, peut-être un peu trop au grand dam de son oncle et de sa tante qui l’élèvent depuis le décès de ses parents. Ils essaient de corriger son impulsivité au mieux, car la jeune femme s’apprête à faire son entrée. Si c’est une belle et jeune héritière, il ne sera peut-être pas tâche aisée de lui trouver un digne parti, puisque le décès de sa mère est entaché d’un scandale qu’il vaut mieux taire.

Mais voilà, Lady Helen est très vite rattrapée par son tempérament et surtout par des phénomènes qui commencent à apparaître autour d’elle. Est-elle folle ? Elle commence à se poser des questions jusqu’à ce que le retour très controversé de Lord Carlston la mette sur le chemin. Elle découvre alors un univers bien différent de la réalité, et caché du simple des mortels.

Pour Lady Helen, c’est alors l’heure des choix, va-t-elle épouser un homme digne aux yeux de tous, où au contraire tout risquer, pour sauver le monde ?

Ce que j’ai aimé avant-tout dans ce roman, c’est l’ambiance du 19ème siècle parfaitement retranscrite ici. De bals en dîners, de danses en froufrous, des salons aux quartiers pauvres de Londres, tout y est : Les scandales, les bonnes manières, les rumeurs et autres bruits de cuisine.

Et à côté, nous avons de l’aventure et du fantastique qui viennent pimenter le roman. J’ai trouvé l’intrigue parfaitement dosée. J’avoue que certaines scènes de « combats », au départ m’ont laissé un peu perplexe, mais que je m’y suis laisser très vite prendre par la suite. Il n’y a pas trop de « démons », c’est bien dosé. Ce côté fantastique ne part pas dans tous les sens, et ne prend pas trop de place dans l’intrigue.

Les personnages sont très bien travaillés, même les secondaires. Ils sont assez nombreux mais on s’y retrouve assez facilement.

J’ai donc passé une excellent moment avec ce roman, assez unique dans son genre, et je pense que je vais craquer. J’ai les épreuves non corrigées, et j’avoue que ma couverture blanche est bien triste face aux magnifiques objet livre. Oui, je l’ai déjà lu, mais j’ai un petit côté collectionneuse, et je sais que j’ai très envie de l’avoir dans ma bibliothèque.

Je vais lire la suite évidemment, j’ai hâte de connaitre le dénouement de l’histoire, et ce qui va arriver à Lady Helen et à Lord Carltson.

Ce beau et gros roman de plus de 500 pages est à  découvrir aux Editions Gallimard Jeunesse depuis le 19 août 2016.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours de Alison Goodman »

    1. J’avoue que je me suis posée la question. Le petit côté fantastique risque de te rebuter un peu. Enfin, je ne sais pas. En tout cas, je suis certaine que le côté historique ne te laissera pas insensible !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s