Lectures 2016·Mes chroniques·policier

La vérité sur l’Affaire Harry Québert

Le 26 juillet 2016

Synopsis :

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

couv37269661

Mon avis :

J’avais entendu énormément de bien de ce roman. J’ai donc saisie l’opportunité de l’acheter d’occasion chez Gibert Joseph. Et aussitôt reçu, je l’ai presque aussitôt lu, tant j’étais intriguée.

A sa réception, j’ai tout d’abord été surprise, par son volume, je ne m’attendais pas à un tel pavé, l’édition poche faisant plus de 850 pages.

Puis dès les premières pages j’ai encore été surprise. Ce roman était vraiment différent de ce à quoi je m’attendais. Le rythme est assez lent, chose étrange pour un polar. Mais c’est un choix délibéré de l’auteur qui prend le temps de nous présenter tous les personnages, et l’intrigue.

Le narrateur est un écrivain en mauvaise passe, il est victime du syndrome de la page blanche, alors qu’il est censé rendre son roman dans le mois qui suit. Il est sous pression. C’est alors que son meilleur ami, et mentor, lui aussi écrivain, est encore dans une plus mauvaise passe, puisqu’il est accusé de meurtre. Il s’agit du célèbre Harry Quebert.

Le narrateur sous pression, finit par joindre deux de ses objectifs, aider son ami qu’il croit innocent, et écrire son livre. Pour cela, il mène l’enquête, et décide d’écrire un roman sur l’histoire de son ami. Mais ça ne sera pas au gout de tout le monde, et les menaces deviennent de plus en plus intenses.

J’ai commencé ce roman juste avant de partir en vacances, il m’a accompagné durant le trajet aller, et je l’ai terminé en Vendée. C’est un roman qui m’a bien plu, et j’ai vraiment apprécié l’écriture de l’auteur. Il s’est vraiment attaché à présenter les personnages avec minutie, en mettant en avant leur psychologie. J’ai aimé l’intrigue, l’histoire, la fin surprenante. Et pourtant ça n’est pas un coup de cœur, j’ai trouvé l’écriture un peu plate et pas assez épicée pour un polar.

Malgré le manque de relief de l’écriture, seul bémol pour ma part, je reconnais d’un autre côté la grande qualité de la plume de l’auteur. Oui je sais, c’est un peu contradictoire, et je ne suis pas certaine de bien me faire comprendre. D’un côté, je l’ai trouvé belle et minutieuse, et d’un autre, il m’a manqué d’un petit peu de peps !

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert est un roman à part, et une très belle découverte !

A découvrir au format poche, chez Les Editions de Fallois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s