Historique·Lectures 2016·Mes chroniques

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott

Le 30 juin 2016

Synopsis :

Au début des années 1930, la jeune Marie est forcée de quitter sa Frise natale et est envoyée par son père, opposé à sa relation avec un protestant, auprès de ses frères installés à New York. Après un temps d’adaptation difficile, elle entreprend de conquérir la ville grâce à une recette de cheesecake qu’elle adapte avec les ingrédients locaux. Soixante-dix ans plus tard, Rona, sa petite nièce est en pleine crise professionnelle et personnelle lorsqu’elle lui rend visite. Marie lui raconte alors l’histoire de sa vie et lui confie avant son retour la recette du fameux cheesecake lui offrant ainsi la possibilité d’un nouveau départ.

couv30959117

Mon avis :

Après avoir lu l’avis de Pretty BooksPretty Books, j’ai craqué, c’est un roman qui me faisait de l’oeil depuis un petit moment mais elle a fini de me convaincre. Je l’ai acheté au format numérique pour ma liseuse. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Et c’est un livre que j’ai beaucoup aimé, vraiment.

Au début des années 30, en Frise Orientale, une région assez pauvre et assez rurale d’Allemagne, Marie, une très jeune femme donne des cours bénévolement dans une école. Elle y tombe amoureuse d’Arthur, un jeune instituteur. Mais voilà, ce dernier est protestant, il n’a pas la bonne religion aux yeux du père de Marie, fervent catholique. Il envoie alors très rapidement Marie en Amérique, chez ses frères qui tentent leurs chances la-bas avec plus ou moins de succès.

Avant de partir, Marie rend une dernière visite à sa tante Fiona qui s’est mariée avec un juif, devenant ainsi la paria de la famille. Elle lui prodigue alors quelques conseils, mais elle lui confie surtout la précieuse recette de famille, celle du cheesecake avec un fameux ingrédient secret, en lui faisant promettre de ne révéler cette recette qu’à une personne de la famille de sexe féminin, le plus tard possible. Avant de prendre la bateau, Arthur et Marie se confie une nouvelle fois leur amour. Arthur va tout faire pour obtenir promotion et situation stable, et lui promet de venir la chercher au plus tard dans trois ans.

Nous suivons cette histoire du point de vue de Marie et de Rona, 70 ans plus tard. Rona rend visite à sa grande tante accompagnée de son grand père, le plus jeune frère de Marie. Cette dernière se confie sur sa vie à Rona. Nous y découvrons sa vie lors de son arrivée aux USA. Le changement de climat, le modernisme, l’esprit de liberté des femmes, tout cela va bousculer Marie. Si au départ, elle mettra énormément de temps à s’émanciper, elle finira par succomber à l’ivresse de liberté de cette Amérique à mille lieues de sa vie en Frise Orientale en Allemagne. Parallèlement en Allemagne, Arthur découvre l’émergence du parti Nazi, en complète opposition avec le climat politique Américain.

C’est un roman qui m’a vraiment plu, il m’a transporté. J’ai aimé le personnage de Marie, et surtout j’ai apprécié son évolution au fil des années qui passe. Il aura suffit en plus d’une petite pointe de gourmandise et de cuisine pour avoir rendu ce roman vraiment délicieux !

Je vous le recommande !

A découvrir aux Editions Piranha depuis le 19 mai 2016.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s