Historique·Lectures 2016·Mes chroniques·Mes coup de coeurs·Mes coups de cœur ! <3·Partenariats & Services Presses

L’enfant du lac de Kate Morton

Le 16 avril 2016

Synopsis :

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l’enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l’abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s’intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l’enquête, au grand dam de l’une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

Mon avis :

J’adore Kate Morton, que j’ai découvert il y a déjà  quelques années avec Les heures lointaines. Puis ensuite, j’ai lu tous ces titres. Je les ai tous aimés sans exception. Alors quand en début d’année, j’ai appris qu’un nouveau roman allait sortir ce mois d’avril 2016, je savais que j’allais me jeter dessus.

ET J’AI BIEN FAIT !!!!!

Oui je n’irai pas par quatre chemins, ce roman est un très joli coup de coeur !

Comme dans tous les romans de Kate Morton, l’histoire mêle habillement passé et présent. Le mystère principal ici, concerne la disparition du jeune Théo Edevane à l’âge de 11 mois en 1933. Nous sommes en 2010, et Sadie, policière de son métier est priée de se mettre au vert par sa hiérarchie, après une faute de sa part dans une enquête. Sadie choisit donc de se rendre en Cornouailles, chez son grand-père.

Mais très vite, elle s’ennuie, d’autant plus que Sadie est toujours persuadée d’avoir bien agit dans son enquête, et que sa hiérarchie se trompe. Pour passer le temps, elle commence à courir régulièrement accompagnée par les deux chiens de son grand père, à travers la campagne et la forêt de la région. Un jour l’un des chiens disparait. En partant à sa recherche, elle tombe sur une magnifique demeure, complètement endormie, telle la maison de la belle au bois dormant. Sadie avec son caractère à la nature curieuse découvre très vite que cette maison a été le lieu d’un drame en 1933, et que la disparition d’un jeune garçon n’a jamais été résolu.

Ce roman est dense, très dense. Il mêle habilement l’histoire compliquée de Sadie, à celle de la famille Edevane. Nous voyagerons depuis les jours précédents le début de la première guerre mondiale jusqu’à nos jours.

Devant les yeux des lecteurs, c’est le destin d’une famille qui se joue, dans les affres de l’histoire. Nous découvrons ainsi en détail, l’histoire de plusieurs personnages. Nous les comprenons, nous souffrons avec eux. Kate Morton a réalisé un travail minutieux en ce qui concerne la psychologie de ses personnages.

Ce roman prend un petit côté polar qui m’a vraiment plu, l’auteure menant le lecteur par le bout du nez. J’ai imaginé bien des scénarios en ce qui concerne la disparition de Théo, je me suis parfois approchée de la vérité. Mais même encore à cent pages de la fin du livre, Kate Morton a encore réussi à me surprendre.

C’est un magnifique roman, tant en qualité de son écriture, mais aussi dans la qualité du scénario imaginé par l’auteure.

Un vrai petit bijou littéraire que je vous recommande à 200% !

A découvrir aux Editions Presses de la cité depuis le 14 avril 2016.

Je remercie Les Presses de la cité pour leur confiance.

Publicités

9 réflexions au sujet de « L’enfant du lac de Kate Morton »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s