Lectures 2016·Littérature contemporaine·Mes chroniques

La mémoire des embruns de Karen Viggers

Le 11 avril 2016

Synopsis :

Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours sur l’île Bruny qu’elle a quittée des années auparavant. Mary se remémore cette époque : de terribles événements l’avaient alors forcée, ainsi que son mari, gardien du phare, et ses enfants, à retourner à la civilisation. Le secret à l’origine de leur départ est trop lourd à porter et elle doit se confier pour trouver l’absolution. Ce sera à Leon, le garde forestier de l’île. Seul Tom, le benjamin de Mary, partage l’amour de sa mère pour cette île balayée par les vents mais véritable havre de paix propice à la guérison. Depuis son retour d’Antarctique et le divorce qui l’a détruit, Tom mène une vie solitaire de peur de souffrir à nouveau. Jusqu’au jour où il rencontre Emma, aussi ouverte et chaleureuse qu’il est taciturne. Comme Tom, Mary n’aurait pu imaginer devoir un jour affronter son passé. Pourtant, alors qu’elle vit ses dernières heures, rien ne se déroule comme elle l’avait prévu.

Mon avis :

Voilà un livre qui me faisait envie depuis sa sortie, et que j’ai depuis un petit moment dans ma PAL, je n’avais pas pu attendre la sortie poche pour le découvrir, et pourtant, je n’avais toujours pas eu l’occasion de le lire. (Honte à moi, le format poche est sorti depuis lol…)

Ce roman c’est l’histoire de deux personnes, celle de Mary, arrivée au seuil de sa vie, et celle de son fils Tom, un quarantenaire divorcé, qui souffre de solitude. A leur façon, ces deux personnes se ressemblent énormément, elles sont isolées, et elles sont également très proches.

Mary vit seule dans sa maison d’Hobart. Elle souffre de solitude malgré les visites de ses enfants. Elle sait qu’elle n’a plus que quelques semaines, et elles désirent les vivre comme elle l’entend, et certainement pas dans une maison de retraite médicalisée. Un jour, une visite impromptue va la bouleverser. C’est alors qu’on découvre que Mary cache un secret, qui risque de bouleverser sa famille et en particulier son fils Tom. Mary décide de retourner sur l’île Bruny ou elle a connu et surtout vécu avec son mari Jack. C’est alors toute sa vie qui défile devant nos yeux, les bons et les mauvais moments.

Pour en arriver là, à cette sérénité, il avait fallu une vie entière – un rude voyage sur une route peu carrossable. Mais c’était cela l’amour, sûrement, pas une brève flamme qui ne vous éclaire qu’un instant.

Tom est malheureux, il est divorcé et souffre de solitude. Il y a une dizaine d’années, il s’est rendu en tant que diéséliste en Antarctique, pour une mission de dix huit mois. Pour lui la-bas, ça a été une vraie découverte, comme une révélation, un autre monde. Mais l’Antarctique, lui a également pris son mariage. De plus durant sa mission, son père est décédé et il s’en veut énormément de ne pas avoir pu être là. Depuis il vit par procuration. Il rêve pourtant de repartir, mais n’ose pas franchir le cap.

Quand j’ai lu ce livre, j’ai eu l’impression d’ouvrir l’album photos des souvenirs de Mary, celui de tout une vie. C’est beau et magnifique, souvent émouvant.

Je n’ai pas grand chose à dire sur ce livre, à part qu’il est tout simplement génial. L’écriture de l’auteure est belle et minutieuse. Les descriptions de paysages sont tellement réelles que j’ai eu parfois l’impression d’y être et de ressentir la fraîcheur du vent sur mes joues.

Le rythme est lent, mais juste, j’ai trouvé qu’il s’accordait parfaitement avec la solitude évoquée dans le livre. C’est d’ailleurs bien rare pour être souligné, normalement je n’aime pas du tout les livres aux rythmes lents, et pourtant ici, ça ne m’a pas dérangé du tout, au contraire.

C’est un livre également très émouvant, en particulier en ce qui concerne la dernière partie.

Les Editions Les Escales viennent de publier le nouveau livre de l’auteure, qui a d’ores et déjà rejoint ma PAL, il s’agit de La maison des Hautes Falaises, et la couverture est tout aussi magnifique !

couv54283760

En bref, La mémoire des embruns est un roman envoûtant et splendide, je vous le conseille vivement !

Ce roman est à découvrir aux Editions Les escales depuis le 12 mars 2015, il est également disponible au format poche depuis le 30 mars 2016.

Publicités

8 réflexions au sujet de « La mémoire des embruns de Karen Viggers »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s