Jeunesse·Lectures 2016·Mes chroniques

Les petites reines de Clémentine Beauvais

Le 29 mars 2016

Synopsis :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

couv2638100

Mon avis :

Les petites reines, c’est un roman jeunesse qui m’a été chaudement recommandé, et pour lequel je n’ai pas pu résister. Il est d’ailleurs entré il y a peu dans ma PAL, pour en ressortir presque aussi vite.

Comme chaque année, depuis 3 ans, Mireille est dans le classement des boudins. Mais cette année, il y a du mieux, elle a perdu le boudin d’or pour devenir Boudin de bronze. Elle aurait pu être démoralisé, honteuse ou bien d’autres choses encore. Mais Mireille n’est pas une jeune fille comme les autres, elle s’est construit une sorte de carapace pour se protéger, et elle manie l’humour comme personne. Mais voilà que je jour de la publication, Astrid vient sonner chez Mireille, pour lui parler de ce fameux concours. C’est la première fois qu’elle est nominée, et elle est perdue, elle ne sait pas comment réagir. Elles décident toutes les deux, de se rendre chez Hakima, le troisième « boudin », pour voir comment elle se porte. Hakima n’était même pas au courant, elle est beaucoup plus jeune, elle n’a que 12 ans, et elle est perdue.

Les trois jeunes filles commencent un petit peu à se fréquenter, et elles vont s’apercevoir qu’elles ont toutes les trois quelque chose en commun qui pourrait les pousser à se rendre à la Garden Party de l’Elysée à Paris, le 14 juillet. D’une simple discussion, elles vont monter le projet fou de s’y rendre en vélo, accompagnées de Kader, le frère ainé d’Hakima.

Et si elles ne se font pas que des amis, en agissant ainsi, elles vont faire bouger les choses, et devenir en quelques sortes des célébrités à suivre, tournant ainsi en dérision, le fameux concours de boudins, et reprenant ainsi l’avantage.

Je dois dire que j’ai mis un petit temps à rentrer dans l’histoire, vraiment. J’étais presque déçue. Je trouvais l’histoire invraisemblable, les réactions de Mireille, trop peu conventionnelle.

Puis, je ne sais pas, j’ai commencé à m’attacher aux personnages, je me suis habituée à l’humour grinçant de Mireille, et je dois dire que je me suis même complètement marrée à certains moments. Vraiment !

Après un petit début hésitant, je trouve que Les petites reines de Clémentine Beauvais est un roman savoureux. En utilisant habilement l’humour, il fait passer de nombreux messages sur l’hymne de la beauté parfaite, l’intelligence, l’estime de soi, le côté néfaste des réseaux sociaux, et tant d’autres choses.

Les petites reines est un petit bijou littéraire à laisser dans toutes les mains, qu’elles soient jeunes ou moins jeunes.

A découvrir aux éditions Sarbacane depuis avril 2015.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Les petites reines de Clémentine Beauvais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s