Jeunesse·Lectures 2016·Mes chroniques

Le dernier songe de Lord Scriven d’Eric Senabre

Le 23 mars 2016

Synopsis :

Connaissez-vous Banerjee, le stupéfiant Sherlock Holmes des rêves ?
Assisté du fidèle Christopher Carandini, il mettra ses facultés exceptionnelles au service d’une enquête épineuse, aux ramifications complexes. Confondre un tueur en série, se perdre dans l’au-delà… rien ne leur sera épargné !

couv26440847

Mon avis :

L’année dernière, grace à Babelio et à Didier Jeunesse, j’avais pu découvrir la plume d’Eric Senabre avec son roman jeunesse historique Elyssa de Carthage, roman qui m’avait vraiment plu.

Cette année, après avoir lu l’avis plus que positif de Mya, je n’ai pas pu résister, il me fallait découvrir ce nouveau roman jeunesse, d’un tout autre genre. Et j’ai bien fait !

Christopher Carandini était un journaliste assez célèbre dans le milieu, très doué… jusqu’à ce qu’il se casse les dents sur quelqu’un de plus fort que lui, quelqu’un qui avait le bras long et qui lui a brisé sa carrière. Il se retrouve à la rue, sans un sou et sans emploi. C’est alors qu’il répond à une annonce très étrange, et qu’il devient alors l’associé et bras droit d’un détective privé pas comme les autres : Arjuna Banerjee .

Arjuna Banerjee est une sorte de Scherlock Holmes qui exerce son métier d’une façon toute particulière, en rêvant ! Mais pour cela, il a besoin d’un assistant qui veillera sur son sommeil, Christopher Carandini sera son Watson.

Notre duo de détective un peu mystique et paranormal, va alors commencer à enquêter sur une étrange affaire de meurtres. Qui a tué Lord Scriven ? Cette enquête les entraînera très loin, reliant plusieurs affaires qui les mènera à une seule et même personne. Mais comment faire tomber quelqu’un d’aussi puissant ?

Au début, Christopher a du mal à faire la part des choses, M. Banerjee étant tellement différent du monde occidental. C’est quelqu’un de mystique mais aussi d’assez philosophique, j’ai adoré ce personnage. Nos « Scherlock & Watson », version enquêteurs spéciaux, vont très vite apprendre à s’apprécier et se compléter merveilleusement bien.

Non, monsieur Carandini, je ne suis pas un magicien. Les devins n’existent pas, et mon rêve ne me permet pas d’apprendre des choses que je ne sais pas. Il me permet, en revanche, d’organiser ce que je sais déjà, et de mettre en lumière des éléments que mon conscient aurait laissés de côté. Notre esprit tend à s’attarder sur ce qui se remarque le plus, mais la solution, elle, se situe souvent dans les petites choses. Les détails. Les ombres. Mes rêves rétablissent l’importance de ces « petites choses »

J’ai beaucoup aimé cette histoire, vraiment bien menée par l’auteur, il s’y passe vraiment beaucoup de choses, on y trouve des touches d’humour « So British », qui m’ont fait sourire. Mais on y trouve surtout une vraie enquête, et une véritable intrigue bien ficelée.

L’écriture d’Eric Senabre est toujours aussi plaisante que dans son précédent roman. C’est bien écrit, agréable à lire. J’ai presque eu l’impression de lire un Scherlock Holmes. On y retrouve des références à Jack L’éventreur. L’intrigue se passe quelques années après que le meurtrier ait sévi à Londres. Nous sommes au tout début du 20ème siècle, j’ai oublié de le préciser.

En bref, j’ai passé un excellent moment avec ce roman, enquête & paranormal, un savoureux mélange.

A découvrir aux Editions Didier Jeunesse depuis le 17 février 2016.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le dernier songe de Lord Scriven d’Eric Senabre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s