Lectures 2016·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses·Thriller

L’emprise du passé de Charlotte Link

Le 3 mars 2016

Synopsis :

Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L’enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication. La vérité, cependant, c’est que Kate avance nettement plus vite que lui. Elle n’a pas plus tôt mis le nez dans l’affaire que les pistes se multiplient – et, avec elles, les morts. Dont celle d’une certaine Melissa Cooper, qui aurait été un temps la maîtresse du défunt. Tandis que Caleb, persuadé que Richard a subi la vendetta d’un malfrat, épluche les archives de la police, Kate, de son côté, va creuser la vie de ce père dont elle croyait tout savoir… Mais est-elle vraiment prête à remuer le passé ?

couv56079238

Mon avis :

L’année dernière j’avais découvert l’écriture de Charlotte Link avec La vallée du renard, un polar qui m’avait bien plu, même si j’y avais trouvé quelques longueurs. Restée sur un sentiment plutôt positif, j’ai eu l’envie de retenter l’expérience avec un nouveau roman de l’auteure qui est sortie aujourd’hui en librairie, toujours aux Presses de la cité, que je remercie pour leur confiance.

Dans ce polar, nous suivons plusieurs histoires qui vont finir par se rejoindre pour n’en former plus qu’une. Tout d’abord, nous suivons un petit garçon qui vient d’avoir une bicyclette toute neuve. Il en est très fière et il dévale l’asphalte d’une route isolée de campagne à toute vitesse, tel un pilote de course. Tout ce que nous savons, c’est que son destin sera tragique. Voilà un prologue choc !!! Et le fil conducteur de l’histoire que j’ai toujours gardé en mémoire durant ma lecture. Et pourtant malgré ça, je me suis complètement planté sur la fin de ce thriller. Et c’est tant mieux, mais quelle surprise !

Ensuite nous sommes quelques années plus tard, et nous faisons la connaissance d’un ancien flic à la retraite. Il entend un bruit suspect, et trop sûr de lui, il descend dans le noir avec son revolver. Il sera sauvagement assassiné, mais avant de mourir, il a le temps de comprendre qui est son bourreau. C’est tout ce que nous savons.

L’enquête sur le meurtre de Richard Linville (notre flic à la retraite) sera la base du roman. Pourquoi a-t-il était assassiné ? Par qui ? Aucune piste n’est écartée, même si les enquêteurs locaux privilégient un lien avec son passé d’ancien flic. Richard Linville a du se faire un sacré paquet d’ennemis.

Nous suivons également une famille dont le père est au bord du burn-out. Ils décident de partir s’isoler dans une maison à la campagne pour quelques jours, coupés de tout réseau qu’il soit téléphonique ou même informatique. Un vrai moyen de se ressourcer et de se retrouver à trois, avec leur jeune fils adoptif. Il y a d’autres personnages qui gravitent autour de l’enquête, mêlés de loin ou de près au scénario de base.

L’enquête est mené tambour battant par Caleb, un flic assez bourru qui a un problème de boisson, Jane qui a tout d’une super enquêtrice, mais aussi en parallèle par Kate, la fille de Richard Linville.

La force de ce roman c’est la richesse de ses personnages. Je m’y suis très vite attachée, et j’ai vraiment eu peur pour eux. Car il y a de nombreux rebondissements dans ce polar.

Durant toute ma lecture, je cherchais le lien entre les différents personnages, et je dois dire que j’ai réussi à démêler certains fils mais que malgré tout la fin m’a surprise, dans le bon sens. Je n’avais vraiment pas fait le rapprochement, et  l’auteure a réussi à m’avoir. Bravo, c’est ce que j’aime dans les polars/thrillers.

J’ai dévoré ce livre en moins de deux jours et je suis entrée dans l’histoire dès les premières lignes ! Je vous le recommande.

A découvrir aux éditions Presses de la cité dès aujourd’hui en librairie.

Publicités

10 réflexions au sujet de « L’emprise du passé de Charlotte Link »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s