Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

The Revolution of Ivy de Amy Angel

Le 05 novembre 2015

Synopsis :

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

couv26138926

322 pages

Mon avis :

Aujourd’hui sort en librairie la tant attendue suite & fin de The Book of Ivy : The Revolution of Ivy. J’ai eu la chance de la lire en avant-première, et j’ai vraiment eu un réel plaisir à découvrir la suite des aventures de notre héroïne, en particulier à cause de la fin du premier tome qui laissait le lecteur dans une attente insoutenable.

Je vous rappelle un petit peu le scénario de cette dystopie. Nous sommes dans un monde post-apocalyptique, où il y a plusieurs dizaines d’années, des survivants ont batti une nouvelle communauté. Deux clans se sont alors opposés, pour faire valoir leur façon de voir les choses, les Westfall, en la personne du grand-père d’Ivy, et les Lattimer, le grand-père de Bishop. Le vainqueur a été le grand-père de Bishop, et depuis ce sont eux qui dirigent la ville qui a été baptisé Westfall, en l’honneur du grand-père d’Ivy, mais voilà, ces derniers ont toujours refusé cette défaite, et ils préparent leur vengeance en douce.

Depuis, tous les ans, pour apaiser les rancunes et éviter les disputes, les filles de seize ans du clan des Westfall épousent les garçons des Lattimer. Ivy a été élevée dans le but d’épouser Bishop le fils Lattimer, pour mieux l’assassiner ensuite. Mais elle n’avait pas prévu qu’une fois quitté l’influence de sa famille, elle tomberait amoureuse de ce dernier.

Attention si vous n’avez pas lu le premier tome, mieux vaut ne pas lire la suite, risque de spoiler !

A la fin du premier tome, Ivy choisit l’amour, et se sacrifie pour sauver celui qu’elle aime. Elle est alors jugée coupable et est expulsé de Westfall, dans la zone sauvage. Sa famille ne lèvera pas le petit doigt pour la défendre !

Fin des spoilers !

J’ai autant apprécié ce second opus que le premier tome. La romance est magnifique et je me suis laissée portée par l’histoire d’Ivy et de Bishop. Ivy va beaucoup évoluer dans ce dernier tome, elle va devoir s’endurcir pour survivre. Mais elle va aussi et surtout se découvrir et prendre ses propres décisions. Son exclusion de Westfall va lui permettre d’apprendre à se connaitre, en se libérant de l’influence de sa famille.

Elle va aussi apprendre à faire confiance aux autres, et se découvrir une nouvelle famille, sans les liens du sang. Mais avant tout ça, elle va se retrouver seule, et devoir survivre dans un monde hostile. Très vite, Ivy va se faire rattraper par un personnage dangereux du premier tome, elle sera blessée, mais elle se battra jusqu’au bout pour tenter de trouver un lieu « sûr » du moins si c’est encore possible dans ce monde où la loi du plus fort fait rage et où la nature a repris ses droits depuis longtemps.

J’aime vraiment le format des dyptiques, c’est idéal je trouve, en particulier dans les dystopies.

L’écriture d’Amy Angel est autant plaisante que dans le premier tome, elle a su créer un monde intéressant, avec des personnages forts. La psychologie des personnages est bien maîtrisée, et c’est avant tout, cela qui m’a vraiment plu. Si on retrouve des anciens personnages, on en découvre également des nouveaux, et je les ai vraiment adoré.

Le rythme est intense, il y a de nombreuses péripéties, et on en redemande !

En conclusion, The Boof of Ivy est vraiment une excellente dystopie que je vous recommande, si vous aimez ce genre littéraire, et également pour le découvrir.

Je remercie les Editions Lumen pour leur confiance.

Publicités

2 réflexions au sujet de « The Revolution of Ivy de Amy Angel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s