Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

L’enfant rebelle de Christian Laborie

Le 27 octobre 2015

Synopsis :

Le petit Raphaël a été adopté en 1898 par un couple de paysans cévenols. Commence pour lui une vie de misère et de labeur. Jusqu’à ce qu’éclate quelque dix ans plus tard la vérité sur ses origines, étroitement mêlées à celles d’un autre orphelin…

Janvier 1898. En espérant pour Raphaël une vie meilleure que la sienne, la jeune Adèle l’abandonne à l’institution des sœurs de la Charité de Nîmes. Le lendemain, un homme mystérieux, dépose également un nouveau-né. Confiés à un jour d’intervalle aux bons soins de sœur Angèle, les deux orphelins vont vivre des destinées singulières. Raphaël, endurci par les brimades de sa famille d’adoption, trouve refuge dans la solitude des montagnes cévenoles ; L’autre garçon, Vincent, grandit, heureux au sein d’une famille de paysans aisés.
Quelques années plus tard, leurs chemins vont se croiser, à la faveur de l’histoire et la révélation d’un lourd secret, le secret de sœur Angèle…

couv37618365

512 pages

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Les éditions Presses de la cité pour leur confiance sans cesse renouvelée.

Je ne connaissais pas spécialement l’auteur, à part de nom, mais je ne l’avais lu. Et franchement, c’est une très bonne surprise, décidément, je vais finir pas devenir une vraie fan de la lecture du Terroir.

Dans ce livre, nous allons remonté la première partie du XXème siècle, dans les Cévennes, région magnifique que j’ai eu l’occasion de visiter, durant mes vacances d’été, en 2008. Au début du roman, nous sommes en 1898, une jeune femme prend la lourde décision d’abandonner son enfant. Elle n’est pas mariée, et même si elle sait qu’elle pourrait être aidée, elle ne veut pas être une charge pour qui que ce soit, et préfère s’assumer elle-même, or avec un enfant, ça ne serait pas possible. Elle abandonne donc le petit Raphael, tout juste né, en se disant qu’il sera surement plus heureux sans-elle.

Mais, le lendemain, un homme abandonne lui aussi un jeune nouveau né, qu est-il ? On ne sait pas grand chose au début du roman. Il n’a d’ailleurs pas de nom, et les Sœurs décident de l’appeler Vincent.

Assez rapidement, un couple de fermiers se présente au couvent, avec le souhait d’adopter un nouveau né. Raphael étant le premier arrivé, il est celui qui sera adopté.Mais il est tellement facile de confondre deux nouveaux nés, et méprise il y aura. C’est Vincent qui est adopté en premier, sous le nom de Raphaël. Il vivra alors une vie de brimades et de sévices, à la limite parfois de l’esclavage, sans amour ou presque. Au départ, il sera docile, il pensera que la vie est ainsi, mais après que sa famille soit obligée de l’envoyer à l’école, Raphaël (Vincent) découvrira qu’il n’en est rien, et commencera à se rebeller.

Vincent de son côté, mènera tout d’abord une vie assez paisible au couvent, puis finira par être adopté par une famille aimante et aisée. Un jour, sur le champs de bataille de la première guerre mondiale, les deux jeunes hommes finiront par se rencontrer et démêler le fil du secret qui entoure leur vie.

J’ai vraiment beaucoup aimer ce roman qui nous permet de remonter durant plusieurs décennies, le fil de l’histoire avec un grand H, mais aussi de découvrir une région ensoleillée. La vie n’était pas tendre dans les campagnes cévenoles à cette époque, surtout dans les familles pauvres.

L’écriture de Christian Laborie est très agréable, et fluide. Je n’ai pas vu passer les cinq cent pages et quelques de ce livre. Certains personnages sont attachants, d’autres au contraire sont vraiment horribles. Dans ce livre, nous découvrons également que la condition féminine au début du siècle dernier était encore très difficile, il n’était pas facile de s’affranchir des hommes dans un monde encore machiste, en particulier quand vous n’avez pas d’argent.

En bref, un excellent roman du terroir, comme je les aime, avec des personnages forts, une région magnifique, et une histoire poignante. Un régal !

A découvrir aux Editions Presses de la cité dans la collection Terres de France depuis septembre 2015.

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’enfant rebelle de Christian Laborie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s