Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

La dame de pierre de Xavier-Marie Bonnot

Le 12 octobre 2015

Synopsis :

De la famille Verdier, il ne reste que Pierre et Claire, le frère et la soeur. Lui a repris la ferme familiale, dans la Vallée de Saint-Vincent. Claire vit à Paris et vient lui rendre visite deux fois par an. Mais cette fois c’est différent. Claire a des cauchemars. Elle a peur pour une certaine Vicky et prétend qu’elle-même sera bientôt morte. Le corps sans vie de Claire est retrouvé bientôt.

couv18200181

448 pages

Les premières lignes :

Un bouquet tout simple était posé sur le cercueil. Des fleurs de myrte, blanches et pures, que le vent des hautes terres faisait frémir.

Le soleil passa le col des Hirondelles et baigna la vallée. Au-dessus du village de Saint-Vincent, l’aiguille Sans-Nom semblait plus haute que d’ordinaire, fantastique. En automne, les montagnes paraissaient se retirer dans leurs mystères d’altitude.

Mon avis :

Et encore un petit polar/thriller pour ce mois d’octobre, je ne sais pas si c’est l’automne qui veut ça, mais en ce moment c’est un peu mon genre de prédilection, même si j’en lis toute l’année.

Dans ce roman, nous sommes en montagne, dans les Alpes. Dans le petit village de Saint-Vincent, Pierre Verdier s’apprête à accueillir Claire, sa sœur, qui vit à Paris. C’est une scientifique. Il se fait une joie de la retrouver et ainsi de briser un petit peu la solitude de son quotidien. Pierre vit de l’exploitation des moutons, en cette saison, c’est la période des naissances. Pierre passe énormément de temps dans la bergerie à surveiller ses brebis.

Mais voilà, dès le départ, ce roman commence comme un thriller à l’atmosphère angoissante. La tombée de la nuit, ou le petit jour sous le brouillard de l’aube, le climat humide et glacial, le vent qui souffle, les ombres qui s’attardent dans les bois alentours, et des traces de pas mystérieuses autour de l’exploitation de Pierre. On entre directement dans une ambiance assez inquiétante.

Tout ça se confirme très vite à l’arrivée de Claire. Cette dernière fait des cauchemars à répétition, il se passe des choses autour de l’exploitation. Claire semble plonger dans la folie. Pierre s’inquiète et il a raison. Un matin, Claire est retrouvée morte. Et pour le policier en charge de l’enquête, Pierre fait un coupable idéal. L’ambiance passe alors du thriller au polar. On assiste à l’enquête à charge du policier qui ne cherche pas plus loin que le bout de son nez. On est révolté.

Dans la dernière partie, tout s’accélère à nouveau. On découvre que Claire avait une vie cachée à Paris. Elle a vécu une belle histoire d’amour qui s’est mal terminée. Depuis, elle n’était plus la même. Un nouveau meurtre tâche la vallée de Saint-Vincent, quelqu’un qui était proche de l’entourage de Claire et Pierre. Qui s’acharne donc sur la famille Verdier ?

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Dès les premières lignes, je suis entrée dans l’histoire. J’ai surtout aimé l’atmosphère et l’ambiance. Ce petit village perdu et isolé dans la montagne, était l’endroit idéal où placer le scénario de ce thriller. La description des paysages m’a subjuguée. J’ai aimé aussi la retranscription des caractères des personnages. Des hommes durs, rustres et solitaires, autant que l’endroit où ils vivent. Des hommes qui vivent en harmonie avec la nature.

Je ne connaissais pas l’auteur, mais je suis ravie de l’avoir découvert. J’ai aimé l’écriture efficace, et addictive. Pour moi les deux points forts de ce polar sont premièrement la description des lieux et de l’ambiance, et surtout la maîtrise parfaite de la psychologie des personnages. J’ai également aimé le découpage du livre qui se divise en quatre parties, pour quatre saison. Le roman commence donc à l’automne, pour se terminer en été.

En bref, vous aurez compris que j’ai vraiment apprécié ce livre qui n’est pas passé loin du coup de cœur. Je vous le recommande vivement.

Je remercie les Editions Belfond pour leur confiance.

La dame de pierre est disponible en librairie depuis le 1er octobre 2015.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La dame de pierre de Xavier-Marie Bonnot »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s