Lecture 2015·Mes chroniques

In the End de Demetria Lunetta

Le 18 septembre 2015

Synopsis :

Trois mois se sont écoulés depuis qu’Amy s’est échappée de New Hope. Depuis qu’elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d’être « sauvée » et emmenée dans ce qu’elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu’elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l’oreillette qu’elle possède depuis son départ. Et, d’un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu’Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu’à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken – le frère de Kay – car il détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu’elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d’Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d’Après.

couv31583911

406 pages

Les premières lignes :

Le refuge de la nuit me manque.

Le soleil réchauffe mon visage. Avant, le soleil était un ami. Mais nous sommes dans l’Après, et se retrouver à l’extérieur de New Hope sans armes, exposé à sa lumière, ne peut avoir qu’une seule conséquence : La mort.

Mon avis :

J’avais acheté le tout premier tome à sa sortie en septembre 2014, puis il a traîné dans ma PAL, jusqu’à cet été. J’ai tellement aimé qu’il m’a fallu de suite acheter le second et dernier tome de ce dytique, In the End.

Dans cette dystopie, nous sommes dans un monde qui a été ravagé par des créatures sanguinaires, Les Floraës. Si vous en croisez un, il y a de fortes chances de mourir dans les secondes qui suivent. Mais Amy a survécu, car elle avait la chance de vivre dans une maison très protégée. Elle a appris à  les connaitre et à survivre. Elle a même recueilli Baby, une toute jeune enfant qui grandira avec elle, en silence.

Attention, si vous n’avez pas lu le premier tome, il y a de gros risques de spoilers, je vous déconseille vraiment de lire le paragraphe qui suit, en gris. Vous pouvez reprendre sans risque plus bas.

Dans ce tome, Amy a quitté New Hope pour sa survie et surtout pour fuir le Docteur Reynolds, un homme dangereux. Malheureusement, elle a du laisser la-bas, Baby qui lui manque tous les jours. Depuis son départ, il y a trois mois, elle a réussi à s’organiser. Mais un jour, elle reçoit de Kay, son amie à New Hope, un message par l’oreillette qu’elle porte en permanence. Baby est en danger. Il faut qu’elle intervienne. Mais pour cela, elle va devoir aller à Fort Black, une prison à une trentaine de kilomètres de sa position, et y retrouver Ken, le frère de Kay qui sera capable de l’aider.

Fort Black, est un lieu horrible, une sorte de refuge où seule la loi du plus fort fait foi, une sorte de far-west post apocalyptique. La-bas, Amy y croisera les pires racailles, et truands, et dès son arrivée sa survie ne tiendra qu’à un fil. Heureusement, elle sera aussi se faire des alliés tels que Jacks ou Brenna, des personnages que j’ai beaucoup aimé.

Fin des spoilers

Cette suite est tout simplement géniale et à la hauteur du premier tome. C’est une saga vraiment très sombre, très noire, et surtout très addictive, tant la pression est grande durant toute notre lecture. Les personnages sont pour la plupart attachants, du moins pour les « gentils », parce qu’il y a aussi de beaux salops, excusez-moi pour l’expression, mais c’est vraiment le mot qui convient.

L’écriture de Demetria Lunetta est acérée, avec très peu de temps morts, nous avons toujours l’impression qu’une chose horrible va arriver. Nous sommes donc toujours sur le qui-vive, mais c’est ce que j’aime dans ce genre littéraire, c’est par conséquent juste parfait !!

En ce qui concerne la fin, elle me convient parfaitement, même si j’aurais peut-être aimé que l’auteure la détaille un petit peu plus, mais c’est vraiment un très léger bémol.

Par conséquent, si vous n’avez pas encore découvert cette saga, je vous la conseille à 200% ! ^^

In the after, et In the End sont disponibles aux Editions Lumen.

Publicités

Une réflexion au sujet de « In the End de Demetria Lunetta »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s