Lecture 2015·Mes chroniques

Plume Fantôme d’Isabel Wolff

Le 28 juillet 2015

Synopsis :

Nègre littéraire, Jenni écrit les autobiographies de ses clients, satisfaite par ce travail de l’ombre qui l’empêche de se confronter à ses propres blessures. Lorsqu’elle rencontre Klara, survivante d’un camp d’internement à Java durant la Seconde Guerre mondiale, l’écriture de ses mémoires prend l’allure d’un échange, et les deux femmes s’aident mutuellement à trouver l’apaisement.

couv3952165

– 381 pages –

Les premières lignes :

Sur la plage, les vacanciers abrités par des paravents à rayures de couleurs vives contemplent la mer scintillante, main en visière pour protéger leurs yeux du soleil de fin d’après-midi. Un énorme tanker gris se profile à l’horizon ; à mi-distance, des yachts aux voiles blanches s’éparpillent, spis gonflés.

Mon avis :

J’aime beaucoup Isabel Wolff, que j’ai d’abord connu avec ses titres chick-lit. Mais je l’apprécie encore plus dans ses romans contemporains, comme son précédent livre : « Tout ton portrait ». Ici, il s’agit encore une fois d’un roman contemporain, mais qui va nous transporter jusqu’aux prémisses de la seconde guerre mondiale.

Plume fantôme ça n’est pas seulement une histoire, c’est deux histoires qui vont se rejoindre. Celle de Jenni, une jeune femme trentenaire qui est Ghostwriter. Un beau métier qui lui permet d’écrire des livres pour diverses personnes. Elle est douée pour ce qu’elle fait. Jenni est en couple avec Rick, ils s’aiment très profondément. Malheureusement ils traversent une crise qu’ils ne savent pas comment résoudre : Rick veut des enfants, Jenni n’en veut pas.

Et puis il y a l’histoire de Klara, une vieille dame très attachante qui vit en Cornouailles. Elle aimerait écrire ses mémoires, en particulier pour conter son histoire à sa famille. Car Klara, originaire des Pays-Bas à vécu dix ans à Java. Elle est arrivée là-bas à l’âge de cinq ans environ quelques année avant la seconde guerre mondiale. Au début c’était le bonheur, le soleil, les Tropiques. Puis les Japonais sont entrés dans le conflit, et ont commencé à envahir les différentes îles du Pacifique dont Java. Klara et sa famille ont alors vécu l’enfer. Pour raconter son histoire, Klara choisira Jenni.

Si les deux histoires se croisent et s’entrecroisent, et qu’elles sont à la base complètement différentes, Jenni et Klara partagent tout de même quelque chose. Elles ont vécu toutes les deux des drames qui ont complètement bouleversé leurs existences. Si Jenni, par rapport à son métier sait écouter les autres, elle trouvera également en Klara une oreille attentive et un soutien immense.

Mais pour apaiser les fantômes qui les hantent ces deux femmes devront tout d’abord assumer leurs choix, et surtout se pardonner à elles-même.

Je suis passée à un cheveu du coup de cœur avec ce titre, déjà pour cette histoire qui n’est pas qu’une simple romance. Il y a également un gros travail de documentation de l’auteure sur une période bien méconnue de la seconde guerre mondiale. Une période atroce et pourtant si proche de nous, je me demande toujours comment l’être humain peut à ce point être « inhumain ».

Plume fantôme est sans conteste un livre à découvrir d’urgence !

Il est disponible aux Editions JC Lattès depuis mai 2015.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Plume Fantôme d’Isabel Wolff »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s