Lecture 2015·Mes chroniques

Rouge Rubis de Kerstin Gier

Le 10 juillet 2015

Synopsis :

Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.
Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, des frères et soeurs casse-pieds..
Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.
De quoi sortir du train-train quotidien..

couv1840694

– 337 pages –

Les premières lignes :

Elle fondit en larmes tandis qu’il scrutait les alentours. Comme il l’avait supposé, le parc était désert à cette heure. Le jogging était encore loin d’être à la mode, et il faisait trop froid pour les clochards qui dormaient parfois sur les bancs, avec un simple journal en guise de couverture.

Mon avis :

Tout d’abord, je tenais à m’excuser, vous avez peut-être remarqué que j’étais beaucoup moins présente en ce moment, sur la blogosphère. Il y a une raison toute simple, je suis en congés, et même si cette année nous ne partons pas en vacances, nous profitons tout de même un max de notre temps libre. J’ai énormément lu également, ce qui fait que j’ai déjà six chroniques de retard… Oups… Je prends donc le temps d’en écrire quelques unes, et de vous les programmer. Fin de cette parenthèse !

Il y a longtemps que je voulais découvrir la saga Rouge Rubis de Kerstin Gier, et c’est enfin chose faite !

J’ai beaucoup aimé cette saga qui mêle fantastique et historique, l’atmosphère y est très mystérieuse. La famille de Gwendolyne n’est pas comme les autres à bien des égards. Sa cousine Charlotte en particulier puisqu’elle possède le fameux gène qui lui permettra de faire des sauts dans le temps. Mais pour l’instant son pouvoir ne s’est toujours pas révélé. Gwendolyne quant à elle, n’est pas en reste puisque depuis toute petite, elle voit les spectres, et peut discuter avec eux.

Pourtant dans sa famille, Gwendolyne n’est souvent qu’une quantité négligeable au sein de sa famille, (je ne parle pas de sa mère qui l’adore). Sa grand-mère, sa tante et Charlotte passent leur temps à la rabaisser. C’est Charlotte qui récolte tous les égards. En effet, personne ne sait quand elle va disparaître pour son premier saut dans le temps, tout cela peut arriver n’importe quand, il n’y a que peu de symptômes annonciateurs, tout juste quelques légers malaises ou étourdissements. Un jour alors que Charlotte dit ne pas se sentir bien au lycée et que Gwendolyne la reconduit rapidement en sécurité, c’est cette dernière qui commence à sentir d’étranges symptômes. Elle n’ose en parler à personne, jusqu’à ce que dans l’après-midi, l’impensable se produit, Gwendolyne se retrouve propulsée dans le passé !

J’ai beaucoup aimé le personnage de Gwendolyne, on s’y attache dès les premières lignes. C’est une fille simple, curieuse et pleine de vie. Par contre celui de Gideon au début m’a vraiment agacé ! Il s’agit d’un jeune homme un peu plus âgé que notre héroïne qui lui aussi est capable de « sauter ». Mais au départ, je l’ai vraiment trouvé très fier et imbu de sa propre personne. Heureusement tout ça s’arrange au fur et à mesure qu’il commence à connaitre Gwendolyne.

Cette intrigue est mystérieuse, je ne souhaite pas trop en dire, mais en fait Gwendolyne va entrer dans une sorte de confrérie de voyageur dans le temps. Ils sont douze, et Gwendolyne est la douzième, et celle qui permet de refermer le cercle. Mais voilà, certains anciens voyageurs se cachent car ils ne veulent pas que cette prophétie se réalise. Gwendolyne se retrouve donc au centre des enjeux, et ne sait plus qui croire.

L’écriture de Kerstin Gier est simple, mais efficace, ce premier tome sert bien évidement de mise en place du scénario, et à la fin, il reste de nombreuses questions sans réponse, c’est pourquoi j’ai hâte de lire la suite.

Si vous aimez les séries mystérieuses et vous avez une âme de voyageur dans le temps, alors foncez !

Ce roman est disponible aux Editions Macadam depuis 2011, et il a fait l’objet d’une adaptation au cinéma qui est disponible en DVD. Je pense que je me laisserai tenter, quand j’aurai fini la saga.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Rouge Rubis de Kerstin Gier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s