Lecture 2015·Mes chroniques·Mes coup de coeurs

Pandemia de Franck Thilliez

Le 26 juin 2015

Synopsis :

Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l’Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d’intervention d’urgence de l’Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l’étang.

couv63722610

– 642 pages –

Les premières lignes :

Le premier son qu’entendit Gabriel fut le cliquetis de la chaîne menottée à sa cheville gauche. La douleur sous son crane était abominable. Recroquevillé sur le flanc, il fit glisser ses doigts sur la surface métallique qui lui entaillait la joue droite.Il devait s’agir d’une grille de ventilation en acier, l’un de ces trucs qui soulèvent les robes des filles lorsqu’elles marchent dessus. Gabriel aimait bien ces grilles-là, d’ordinaire.

Mon avis :

Je suis assez fan des thrillers et sans discuter mon auteur préféré est Maxime Chattam. Je connaissais Franck Thilliez de nom, et ça faisait un moment que je voulais découvrir cet auteur. Il aura fallu que les Editions Fleuve noir offre la possibilité de découvrir un prologue à ce titre : Avant Pandemia, et qu’en plus ils offrent les quinze premiers chapitres de Pandemia pour que je me lance enfin ! Et quelle découverte. Franck Thilliez a réussi la dure mission d’égaler Maxime Chattam dans mon cœur avec ce roman noir ! Bravo !

Ce livre est flippant, vraiment. Les virus sont invisibles et pourtant parfois tellement dévastateurs. Et c’est bel et bien dans une pandémie que Franck Thilliez va plonger ses lecteurs.

Nous reprenons donc les personnages du 36 quai des Orfèvres, chers, à Franck Thilliez, Sharko et son équipe (pour moi c’est une découverte, mais je sais que je vais reprendre cette série depuis le tout premier tome). Au début du roman, deux scientifiques sont dépêchés en Baie de Somme dans le Parc du Marquenterre, des cygnes ont été retrouvés morts, et ils procèdent donc à des prélèvements. Très vite, les scientifiques vont découvrir qu’il s’agit d’un virus d’une grippe encore inconnue. Des autres oiseaux sont découverts sans vie en Europe. Mais parallèlement, on retrouve des ossements dans un étang, ainsi qu’un corps, en forêt de Meudon. Quel est le lien ? C’est la question que je me suis posée de suite. Au début, aucun. J’ai pourtant très apprécié la construction du roman qui au départ est une alternance de chapitres sur ces deux histoires en parallèle : l’enquête des scientifiques sur la mort des oiseaux migrateurs, et l’enquête policière sur la découverte des ossements dans l’étang.

Puis tout s’accélère ! Le système informatique du 36 est victime d’un hacker, des cas de grippes commencent à fleurir chez l’être humain, confirmant ainsi la transmission de l’oiseau à l’homme, mais aussi inter-humain.

Ce roman est sombre et intense, tout ce que j’aime. J’avoue avoir éprouvé quelques sueurs froides et même avoir été émue à un moment, et je n’ai pu retenir quelques larmes, car Franck Thilliez n’épargne pas ses personnages, bien au contraire ! Si pour ma part, je les ai découverts avec ce tome, je m’y suis très vite attachée. Ils n’ont rien de supers flics, ils sont au contraire très humains, avec leurs qualités mais aussi leurs faiblesses et leurs défauts, ça ne les rends que plus attachants.

L’histoire en elle-même est juste géniale, le rythme est haletant et intense. Il n’y a pas de temps mort, au contraire, ça a encore tendance à monter crescendo, en allant vers le dernier tiers du livre.

Pandemia est un roman fort, un thriller intense et « diablement » efficace ! Malgré les six cent pages et quelques, je ne me suis absolument pas rendue compte du temps qui passait quand j’étais plongée dans sa lecture. Il n’y a rien en trop, et il ne manque rien.

L’écriture de Franck Thilliez est affûtée, riche et précise. Il fait preuve d’une très grande minutie, sans jamais alourdir l’intrigue.

Alors que dire de plus ? Ah si ! Mais vous l’avez sans doute deviné ! C’est un coup de cœur, une jolie découverte. Franck Thilliez vient de se trouver une nouvelle fan ! Auteur à suivre !

Ce roman est disponible depuis début juin 2015 aux Editions Fleuve Noir.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Pandemia de Franck Thilliez »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s