Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Le serpent et la perle de Kate Quinn

Le 26 juin 2015

Synopsis :

Rome, 1492. La belle Giulia Farnese épouse le jeune et séduisant Orsino et croit que la fortune lui sourit. Mais elle découvre avec stupeur que son mariage n’est qu’un leurre, orchestré par l’influent cardinal Borgia, bien décidé à en faire sa concubine.
Enfermée dans une prison dorée, espionnée par les serviteurs, Giulia peut compter sur le soutien de Leonello, un cynique garde du corps qui poursuit de sa vengeance un mystérieux tueur, et de Carmelina, cuisinière irascible au passé secret.
Tandis que la corruption grandit au Vatican et que le nombre de leurs ennemis ne cesse de croître, Giulia et ses acolytes doivent faire preuve de ruse pour survivre dans le monde des Borgia. N’est pas intrigant qui veut…

couv16135940

– 472 pages –

Les premières lignes :

En arrivant à Rome, je ne possédais pour tout bien qu’une vieille liasse de recettes et une main momifiée. Cette dernière était ma honte, mais avec un peu de chance, serait mon avenir.

Mon avis :

Les personnes qui me suivent depuis un petit moment savent que je suis fan de Kate Quinn, depuis que j’ai lu La maîtresse de Rome quelques semaines après sa sortie. Depuis, tous les ans je guette avec impatience la sortie de son nouveau roman. Cette année, j’avais un peu d’appréhension, car nous quittons l’époque Antique de la Rome impériale pour la fin du XVème siècle, période qui habituellement n’a pas spécialement ma préférence, loin de là ! Et pourtant !

Rome n’a pas perdu de sa grandeur à cette époque, elle a juste changé son empereur et ses membres du sénat, contre des nobles et surtout une église Catholique toute puissante. En effet, nous sommes en pleine époque Borgia, et je dois dire que ce sont des personnages plutôt exécrables mais tout à fait fascinants à suivre.

Dans ce roman, plusieurs histoires s’entremêlent  habilement. Tout d’abord, il y a Carmelina, une jeune fille qui arrive à Rome dans l’urgence et surtout dans la fuite. Elle va rejoindre la maison Farnese en tant que cuisinière. Que cache-elle ? Pourquoi fuit-elle ? Ensuite, il y a la jeune et belle épouse d’Orsino, Guilia. Elle espérait faire un beau mariage d’amour, mais en fait tout ceci n’est qu’une mascarade. Elle découvre très vite qu’en fait elle est l’objet de la convoitise du puissant Rodrigo Borgia. Si au début, elle résiste de toutes ses forces, Guilia finit par s’ennuyer dans cette prison dorée. Il y a enfin, Leonello, un homme étrange, qui gagne sa vie comme il l’a mène, habillement mais jamais malhonnêtement. C’est un homme doué, malgré le nanisme qui le frappe. Il va rejoindre la maison Farnese comme garde du corps.

Et au milieu de tout ces enjeux, il y a l’ascension de la famille Borgia vers le trône pontifical, et une terrible histoire de meurtres. En effet depuis quelques temps, des jeunes femmes sont retrouvées crucifiées et assassinées. Qui est ce terrible tueur ?

Le gros point fort de ce roman, c’est ses personnages qui ont réellement existé, et qui sont habilement mis en scène par Kate Quinn. C’est un livre riche, intense, qu’on ne peut pas décrire avec quelques mots ou quelques phrases. Il y a tellement de choses qui se passent dans cette nouvelle saga, et je ne m’y attendais absolument pas.

Grandeur et décadence, complots et meurtres, ascensions sociales et scandales, voilà l’histoire relatée par Kate Quinn dans ce roman. A lire d’urgence si vous aimez l’histoire avec un grand H ! Pour ma part j’ai passé un excellent moment !

A découvrir aux Editions Presses de la cité depuis juin 2015.

Voici l’avis tout aussi enthousiaste que le mien, d’Ingrid : ici.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le serpent et la perle de Kate Quinn »

  1. Bon, bah voilà, je vois que tu as toi aussi été enthousiasmée par cette nouvelle série de Kate Quinn ! Malgré les appréhensions, l’auteur a rempli parfaitement le contrat ! J’ai même, contre toute attente, une petite préférence pour ce premier tome des Borgia plutôt que pour la série romaine ! C’est dire ! 😉

    J'aime

  2. ahhh j’adore également Kate Quinn, j’avais eu un coup de cœur pour la maitresse de Rome, j’ai adoré l’impératrice des sept collines et les héritières de Rome sont dans ma PAL, il faudra que je lise celui-là également car la période Borgia m’intéresse aussi 😉

    J'aime

  3. Moi qui suis passionnée par la ville de Rome, je me demande encore ce que j’attends pour découvrir l’univers de Kate Quinn ? Déjà beaucoup trop de livres dans ma PAL semble être la seule raison valable, mais grâce à toi je vais vite passer outre ! Merci 🙂

    J'aime

  4. Ayé, je viens enfin de prendre le temps d’écrire mon billet et je viens donc enfin lire le tien : je suis tout simplement ravie de voir que tu as pris autant que plaisir que moi avec ces nouvelles aventures sorties de la plume de Kate Quinn. On devrait créer un fan club 😀
    Je me permets de faire un lien vers ton joli billet dans le mien,
    Cajou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s