Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

L’île aux mille couleurs de Tamara McKinley

Le 28 mai 2015

Synopsis :

Londres, 1920. Au lendemain de la Grande Guerre, Loulou Pearson, une jeune et talentueuse sculptrice originaire de Tasmanie, vit seule dans la capitale britannique
Un brillant avenir lui semble promis. Ne prépare-t-elle pas sa première exposition dans une prestigieuse galerie londonienne ?
Un jour, Loulou apprend qu’un mystérieux donateur lui a légué un cheval de course. La surprise passée, elle décide d’embarquer pour sa Tasmanie natale, cette île aux mille couleurs, afin de prendre possession de son héritage.
Mais ce retour aux sources et les retrouvailles avec sa mère, une aristocrate distante qui l’a abandonnée, ne seront pas qu’une partie de plaisir.
Bientôt, des secrets de famille pourtant bien enfouis refont surface. L’occasion pour Loulou de savoir qui elle est vraiment et de faire table rase du passé.

couv37170075

– 427 pages –

Les premières lignes :

La température grimpa. Loulou Pearson s’agita pour tenter d’échapper à la chaleur suffocante qui l’accablait de plus en plus; elle lui agressait les yeux, la bouche et le nez. Avec un gémissement de détresse, elle s’aperçut qu’elle ne possédait plus assez de force pour agir : son cœur malade cognait dans sa poitrine, elle peinait à reprendre haleine, elle savait qu’elle allait mourir.

Mon avis  :

J’ai découvert l’écriture de Tamara McKinley en 2011, lors de la sortie de L’héritière de Jacaranda, roman dont il me reste encore un excellent souvenir. J’ai depuis lu plusieurs autres romans de Tamara McKinley. J’aime ses livres pour les dépaysements qu’ils provoquent à chaque fois.

L’île aux mille couleurs ne fait pas exception à cette règle. Cette fois nous sommes au début du 20ème siècle, en 1920 pour être précis. Loulou est une jeune femme dynamique malgré sa santé fragile. Elle vit entre son appartement de Londres et la propriété de sa grande tante Clarisse dans le Sussex. Pourtant Loulou rêve parfois de son enfance, là-bas à des milliers de kilomètres, en Tasmanie.

Loulou est une artiste qui commence à être reconnue. Mais une lettre venant de Tasmanie va venir bouleverser sa vie tranquille. Elle apprend que quelqu’un lui a offert un jeune cheval prometteur. Elle pense d’abord qu’il s’agit d’une erreur mais les documents sont officialisés, elle est bien la propriétaire d’Océan. Loulou décide alors de se rendre en Tasmanie sur les traces de son enfance, mais aussi pour éclaircir ce mystère quitte à se brouiller avec Clarisse qui refuse à tout prix de la voir partir.

J’ai adoré voyager avec Loulou sur les traces de ses origines. La Tasmanie est belle et sauvage. Tamara McKinley arrive à parfaitement nous retranscrire sa beauté dans ses descriptions. Dans ce roman, c’est aussi l’histoire de Clarisse que nous allons découvrir, et le mystère qui entoure l’enfance de Loulou. Qui est son père ? Pourquoi ne vit-elle pas avec sa mère ? Pourquoi Clarisse refuse-t-elle à ce point d’entendre parler de la Tasmanie ?

J’ai tout aimé dans ce roman, que ce soit l’époque et le lieu, l’univers équestre dans lequel évolue les personnages (oui j’adore les chevaux et j’ai côtoyé ce monde, pendant quelques années) mais aussi l’intrigue principale à savoir la quête d’identité de Loulou.

J’ai énormément apprécié les personnages, tant les principaux que les secondaires. Il y a bien évidement une jolie romance qui se met en place, mais qui ne prend pas le pas sur tout le reste, c’est juste parfait.

L’écriture de Tamara McKinley est tout simplement géniale. Elle m’a complètement emportée et j’ai adoré voyager jusqu’aux terres brûlées par le soleil de la Tasmanie.

En bref, avec L’île aux milles couleurs, Tamara McKinley offre au lecteur une véritable invitation au voyage, mais elle nous met aussi sur la piste d’une quête d’identité, en levant le voile d’un secret de famille jalousement gardé. Un régal !

Je remercie chaleureusement Les Editions de L’Archipel pour leur confiance.

Ce roman est disponible chez votre libraire habituel depuis le 20 mai 2015.

Voici l’avis aussi enthousiaste que le mien de ma copine Ingrid : http://histoiredusoir.canalblog.com/archives/2015/05/21/32093244.html

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’île aux mille couleurs de Tamara McKinley »

  1. Je crois que c’est un des meilleurs de l’auteure ! J’avais été un peu déçue par La dernière valse de Mathilda mais là, je suis complètement réconciliée avec Tamara McKinley ! Je suis même presque prête à ouvrir L’héritère de Jacaranda ou à me plonger dans sa série Oceana ! C’est dire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s