Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

L’effet Rosie : Le Théorème de la cigogne de Graeme Simsion

Le 28 mai 2015

Synopsis :

 » Dis-moi quel effet ça te fait d’être bientôt père. – Ça ne me fait aucun effet du tout. C’est trop tôt. – Et si je te reposais la question tous les jours, jusqu’à ce que nous ayons trouvé la réponse ? Tu dois être un peu inquiet, non ? – Comment tu sais ça ? – Tous les hommes le sont. Anxieux à l’idée que le bébé monopolise leur femme. Anxieux à l’idée de ne plus jamais coucher avec elle. Anxieux à l’idée de ne pas être à la hauteur. – Je ne suis pas comme la moyenne des gens. Je suppose donc que mes problèmes seront uniques. – Et que tu les résoudras à ta façon. Unique elle aussi.  » Don et Rosie sont mariés depuis dix mois et dix jours et ils sont  » enceints « . Don se lance corps et âme dans ce nouveau défi : devenir père. Scientifique hors norme, atteint du syndrome d’Asperger, il aborde la paternité avec sa rigueur toute… mathématique. Et sa logique particulière. Ce qui ne semble pas toujours correspondre à ce qu’attend Rosie de lui.

couv52614373

– 504 pages –

Les premières lignes :

Le jus d’orange n’était pas au programme du vendredi. Nous avions renoncé Rosie et moi au Système de Repas Normalisé, ce qui avait entraîné une amélioration de la « Spontanéité » contrebalancée par une augmentation du gaspillage, du temps consacré au ravitaillement et des problèmes de gestion de stock alimentaire. Nous avions tout de même décidé d’un commun accord que chaque semaine comprendrait trois jours sans alcool…

Mon avis :

L’année dernière j’avais eu le bonheur et la joie de lire Le théorème du homard de Graeme Simsion, roman qui s’est révélé être THE coup de cœur de l’année 2014 pour moi. C’était un ovni littéraire, avec un personnage complètement à part, j’avais adoré. Alors quand j’ai su qu’il y avait une suite aux aventures de Don Tilman, je n’ai pas pu résister, il fallait que je la lise à tout prix !!!!

Avec L’effet Rosie, nous retrouvons Don & Rosie qui filent le parfait amour (ou presque) à New York. Don s’est adapté à sa nouvelle vie, et Rosie s’est adaptée à Don. Tout va très bien dans le meilleur des mondes. Mais voilà, Don qui est atteint du Syndrome d’Asperger ne réagit pas toujours comme tout le monde. Il doit d’abord annoncer à Rosie que Gene vient les rejoindre à New York, or Rosie déteste Gene, il ne sait pas comment lui apprendre cette nouvelle, et commence à essayer de trouver le bon moment. Mais voilà, quand il se sent enfin prêt, Rosie lui annonce qu’elle attend un heureux événement ou plutôt qu’ils sont « enceints ». Don essaie d’analyser comme il faut la nouvelle, mais comme il ne sait pas comment réagir, il « pète » un peu les plombs.

J’ai été très heureuse de retrouver les personnages qui m’avaient tant plus dans le premier tome. Don comme à son habitude, une fois le choc passé, va tenter de réagir comme il faut, le problème c’est que pour organiser l’alimentation de sa femme, il n’y a aucun soucis, mais pour gérer le côté émotionnel de la chose, c’est une tout autre histoire, il va aller de bourdes en bourdes. Il va pourtant faire de son mieux, tenter d’écouter une personne, puis une autre de son entourage, en appliquant parfois de manière désastreuse les conseils reçus.

J’ai trouvé toutefois que ce roman perdait un peu de sa saveur par rapport au premier, peut-être parce qu’il n’y avait tout simplement plus la surprise de découvrir un tel personnage, je savais à quoi m’attendre, et du coup je l’ai retrouvé parfois un peu redondant avec le premier. Mais c’est souvent le prix à payer avec des seconds tomes. J’ai également trouvé ce roman un peu plus sombre que le premier, pourtant ça devrait être le contraire, Don est marié et il attend un enfant. Mais à force de vouloir préserver Rosie, et de lui cacher des choses, il va se mettre dans une situation bien difficile. Il n’en reste pas moins que comme pour le premier tome, il y a vraiment des scènes « cultissimes », mais je ne vous en dirai pas plus, c’est à vous de les découvrir !

Même si j’ai trouvé ce second tome en dessous du premier, il n’en demeure pas moins que j’ai été heureuse de découvrir cette suite, et d’y retrouver ce duo de personnages que j’avais tant aimé il y a un an. Si vous avez lu le premier tome et que vous l’avez aimé, vous ne pouvez pas passer à côté de la suite !

Je remercie chaleureusement Les Editions Nil pour leur confiance.

Ce roman est disponible chez votre libraire habituel depuis le 23 avril 2015.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’effet Rosie : Le Théorème de la cigogne de Graeme Simsion »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s