Lecture 2015·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3

Refuges d’Annelise Heurtier

Le 13 mai 2015

Synopsis :

Mila, une jeune Italienne, revient sur l’île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l’assaille depuis un drame familial. Très vite, d’autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l’autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances. Un roman envoûtant qui, depuis la lointaine Erythrée jusqu’à Lampedusa, invite à comprendre et à garder les yeux grands ouverts.

couv2123769

– 230 pages –

Les premières lignes :

Mila abandonna son sac à dos sur le lit. La chambre n’était éclairée que par les rais de lumière filtrant à travers les persiennes ajourées et, à part le refrain étouffé des vagues se brisant sur les falaises, aucun bruit ne venait bousculer la pénombre.

Mon avis :

J’ai découvert Annelise Heurtier au moment de la sortie de Sweet Sixteen, il y a quelques années. Depuis elle est devenue l’une de mes auteures préférées, car à chaque fois c’est un coup de coeur, Refuges n’y fait pas exception.

Pourtant au départ, le pitch ne m’a pas vraiment interpellé, le problème des réfugiés et des migrants, on le connait bien dans ma région, je n’habite pas très loin de Calais. C’est un problème compliqué, qui vient en plus s’ajouter à la crise que connait notre pays.

Dans ce roman, nous faisons dès le départ la connaissance de Mila, une jeune Italienne en vacances dans la maison d’enfance de son père à Lampedusa. Mila n’est pas très heureuse, sa famille a vécu il y a quelques années un drame qui a détruit le bonheur familial. Sa mère survit tant bien que mal, malgré la dépression qui la ronge, son père la tient à bout de bras comme il peut, et Mila se retrouve au milieu. Ses vacances à Lampedusa, elle les voulait, pour y retrouver un petit peu le bonheur de son enfance, celui d’avant.

A côté de Mila, au loin, de l’autre côté de la mer, c’est la voix de huit autres jeunes qui se fait entendre. Amir, Saafiya, Méron, Amanuel, Pietros, Meloata, Gebriel, et Awat, ils ont entre quatorze et vingt-deux ans, et vivent en Erythrée, cette bande de terre au bord de la mer rouge. Un pays où la dictature fait rage, où le système politique est l’un des plus durs au monde, où l’état décide de votre vie, que vous soyez une jeune femme ou un homme. A partir de dix-huit ans où vous envoie à Sawa, un immense camp militaire, pour y apprendre à devenir docile, une fois le camp terminé, les jeunes gens travaillent pour le compte de l’état, jusqu’à leurs quarante-sept ans, où c’est la fin du service obligatoire, bien trop tard pour se construire une vie, dans un pays qui de toute façon reste totalitaire.

Vous avez bien évidement compris que ces jeunes gens, ces voix parmi des milliers d’autres vont tout faire pour quitter l’Erythrée pour rejoindre l’Europe, de l’autre côté de la mer, qu’ils voient comme la Terre Promise.

Le roman est organisé de façon à ce que nous ayons deux chapitres concernant Mila, puis un autre concernant l’un des jeunes Erythréens, j’ai énormément apprécié cette façon de faire. Ceci permet au lecteur de comparer les préoccupations et problèmes de chacun qui sont complètement différentes, sans les minimiser d’un côté ou de l’autre, il s’agit avant tout de vivre et survivre, et de trouver le bonheur.

Avec Refuges, Annelise Heurtier signe clairement un roman qui engage à la réflexion, qui expose et explique intelligemment, plutôt que de prendre parti. C’est beau, triste, et magistralement bien écrit ! Je suis tout simplement conquise.

Ce roman est disponible aux Editions Casterman depuis le 15 avril 2015.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Refuges d’Annelise Heurtier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s