Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Répulsion Meurtrière de Wiebke Lorenz

Le 28 avril 2015

Synopsis :

Ne jamais se fier aux apparences… Un asile psychiatrique de Hambourg. Marie a été arrêtée pour le meurtre de l’écrivain Patrick Gerlach. Bien qu’elle ait accepté la sentence, elle ne se souvient pas d’être passée à l’acte. Elle se confie à son thérapeute, Jan Falkenhagen : après le décès brutal de sa fille, elle a perdu la raison ; son mari l’a délaissée et elle a soudain été assaillie de troubles obsessionnels compulsifs, d’envies de meurtre… Au point de ne plus oser sortir. Puis elle a fait la connaissance de Vera Gerlach, une comédienne qui l’a prise sous son aile… Et tout a basculé.

couv36648274

– 304 pages –

Les premières lignes :

Sais-tu de quoi tu es capable ? En as-tu seulement idée ? Tu lis les journaux ou tu allumes la télévision pour regarder les informations. Les meurtres et les homicides glissent sur toi comme un bulletin météo ou les cours de la Bourse, tu n’entends même pas lorsqu’on annonce qu’un enfant a été enlevé et violé, un homme abattu, une femme torturée, décapitée, coupée en morceaux, une famille entière tuée par un forcené.

Mon avis :

Qui n’a jamais eu un coup de colère ! Qui n’a jamais eu envie d’envoyer valser quelqu’un (et pas toujours gentiment) ? Dans Répulsion Meurtrière, nous suivons une jeune femme qui a perdu ce qu’elle avait de plus cher, et qui à cause de cela s’est mise à en vouloir au monde entier et en premier à elle-même. Mais ça, elle ne le sait pas.

Tout a commencé par une vision horrible ou elle se voit maltraiter un enfant, Marie panique et s’enfuie chez elle. Elle n’a pourtant rien fait, mais elle l’a pensé, et en tant qu’éducatrice jeunesse, c’est plutôt grave. Elle s’en veut. Elle va alors s’isoler, rester cloîtrer chez-elle pour tenter d’endiguer le flot de plus en plus présent de ses visions atroces. En surfant sur internet, elle comprend qu’elle souffre d’obsessions morbides. Elle a honte, elle est désemparée, et elle a peur. Puis quelqu’un va lui faire comprendre que penser et agir sont deux choses différentes. Marie va alors recommencer à vivre, tomber amoureuse de Patrick. Mais les pensées sont toujours là, et un jour Marie se réveille au milieu du sang de Patrick. Elle ne se souvient de rien, mais les faits sont là, les preuves accablantes, elle a du passer à l’acte.

Marie se retrouve alors interner. Sa vie n’est pas facile. Elle se retrouve seule au milieu de la folie environnante. Elle se laisse aller, elle ne veut parler à personne et surtout pas au médecin, pour dire quoi de toute façon, elle ne se souvient de rien. Et puis une visite va tout changer, Marie va se mettre à reprendre confiance en elle, elle se met à parler.

J’ai vraiment beaucoup aimé le pitch et l’intrigue de ce thriller. C’est très bien écrit, ça glisse tout seul. J’ai aimé l’ambiance de l’hôpital psychiatrique, les personnages secondaires qui souffrent parfois de pathologies sévères. Ce thriller aurait pu être un coup de cœur vraiment, ou pas loin, mais il y a un gros MAIS !

En effet, quand Marie commence à raconter ce qui s’est passé et qu’on remonte le fil de son histoire, j’ai deviné avec justesse le dénouement, mais j’ai hésité parce que ça me paraissait trop facile et pourtant…

Alors cette facilité déjà m’a fait un peu tiquer, mais l’auteur a encore intégré un élément supplémentaire qui pour moi a tout gâché, tout simplement parce que je n’y ai pas cru une seule seconde, c’est bien dommage.

En bref, une lecture que j’ai beaucoup aimé mais qui me laisse un sentiment amer de déception. :/

Je remercie chaleureusement Les Editions Presses de la Cité pour leur confiance.

Ce roman est disponible depuis le 2 avril 2015.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Répulsion Meurtrière de Wiebke Lorenz »

  1. Un élément supplémentaire qui a tout gâché ? Ah je ne vois pas de quoi tu parles. Pour moi le dénouement était top. =) Et le livre génial d’une manière générale !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s