Lecture 2015·Mes chroniques

La Voie des Oracles, tome 1 : Thya de Estelle Faye

Le 27 avril 2015

Synopsis :

La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père…

couv22332863

– 337 pages –

Les premières lignes :

Le faune se dissimula vivement derrière un grand chêne. Dans le mouvement, une mèche de ses cheveux bruns bouclés passa devant ses yeux d’or. D’un geste nerveux, il la ramena derrière ses oreilles levées. La chasse approchait, les grognements des chiens portaient jusqu’aux rives de la Dorononia, dont les flots, à quelques pas des arbres, charriaient des éclats de soleil.

Mon avis :

Thya vit bien loin de Rome et des grandes villes, recluse dans la propriété de son père en Gaule. Si elle vit presque cachée du monde, c’est parce qu’elle est une oracle, elle voit l’avenir dans des visions, et tout cela est formellement interdit et passible de la peine de mort. Son père a compris dès le plus jeune âge de Thya qu’il devrait la protéger et en même temps que Thya devait être formée et apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Il l’a donc éloigné du regard des autres.

Mais voilà, le père de Thya est sur le point de mourir, par la faute de son propre fils qui complote contre lui dans le but d’obtenir un poste important au Sénat. Dans une vision, Thya découvre qu’il faut qu’elle se rende dans la ville de Brog. Elle s’échappe alors du joug de son frère, durant la nuit, pour tenter de rejoindre la ville de sa vision. Durant son dangereux périple, elle croisera la route d’Enoch, un jeune homme qui exerce la profession de maquilleur. Elle décidera de lui faire confiance, à tort ou à raison. Mettius se joindra également à eux, il s’agit d’un ancien soldat qui a exercé sous les ordres de Gnaeus, le père de Thya.

J’ai vraiment beaucoup aimé le côté historique de cette saga, ainsi que toute la mythologie qui l’entoure. L’écriture d’Estelle Faye est très agréable et légère, ça glisse tout seul. Dès le premier chapitre, l’action est au rendez-vous, et nous comprenons qu’il s’agira d’une histoire qui comportera son lot d’aventures, de complots et de trahisons. J’ai apprécié le petit côté mystique et magique du roman.

Plus encore, j’ai adoré le personnage de Thya, une jeune femme un peu sauvage qui n’a pas froid aux yeux. Elle est déterminée à sauver son père, et rien ne se mettra au travers de son chemin.

Je dois dire que je n’ai aucun idée du nombre de tomes de cette saga, mais une chose est certaine, le second tome intitulé Enoch sortira le 28 mai prochain, et je peux vous dire que je vais le lire.

La voie des oracles est une série passionnante avec une mythologie bien présente mêlant habilement complots, aventures, trahisons et quête initiatique, dans un Empire Romain en pleine mutation. La grandeur de Rome est bien loin, les religions païennes sont interdites, face à la puissance de l’Eglise Chrétienne. A découvrir d’urgence !

Ce tome un est disponible aux Editions Scrineo depuis octobre 2014.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La Voie des Oracles, tome 1 : Thya de Estelle Faye »

  1. Contente de voir que tu as apprécié cette aventure. C’est bien écrit, le cadre historique est intéressant. J’ai beaucoup aimé cette ambiance. Ce sera plaisant de poursuivre l’aventure alors au plaisir d’échanger dans le futur à ce sujet 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s