Lecture 2015·Mes chroniques

À la vue, à la mort de Françoise Guérin

Le 20 avril 2015

Synopsis :

Dans la banlieue sud de Paris, deux et bientôt trois crimes atroces sont commis selon un scénario énigmatique. Chaque fois, on retrouve la victime énucléée et vidée de son sang au cour d’une étrange mise en scène. Très vite, le commandant Lanester, profileur d’exception chargé de l’affaire, se heurte à la logique du criminel que tout le monde a surnommé Caïn : que signifie cet oeil noir peint au-dessus des corps mutilés ? Lanester est tellement épouvanté par ce qu’il découvre qu’il en perd littéralement la vue. Aidé de son second. Bazin, et d’un chauffeur de taxi providentiel et désœuvré, il continue pourtant l’enquête, à l’aveugle et à la barbe de ses supérieurs. Mais c’est dans un voyage éprouvant au cœur de sa propre nuit, que l’homme trouvera des réponses inespérées aux grandes questions de son existence.

couv5026592

Les premières lignes :

Au téléphone, elle a une voix très douce, presque transparente. Elle regrette, elle n’a aucun rendez-vous disponible. Pas avant plusieurs semaines…

Mon avis :

Je pense que si j’avais vu ce livre dans une librairie, je ne me serais même pas arrêtée dessus, je ne connaissais ni l’auteure, ni le titre et je dois dire que le jaune de la couverture est bien loin de ma couleur préférée. Je sais tout cela est bien superficiel, mais que voulez-vous, je suis toujours attirée par les belles choses. Si j’ai lu ce polar et si tout d’abord j’ai été intéressée par ce dernier, c’est après avoir lu la chronique de C’éra una volta qui ensuite a eu la gentillesse de faire voyager son livre jusqu’à Ingrid du blog Histoire du soir, puis jusqu’à moi.

L’élément qui m’a le plus intriguée dans cette histoire c’est la cécité mystérieuse qui a frappé l’enquêteur principal et accessoirement le narrateur de l’histoire : Le commandant Lanester. Il était sur la piste d’un tueur en série qui avait déjà commis deux meurtres horribles, quand soudain sur le lieu de second meurtre, après avoir observé la scène du meurtre, il s’est retrouvé brusquement dans le noir complet, complètement paniqué.

Il n’a pas le choix, son côté professionnel le pousse à continuer l’enquête, mais avec son handicap visuel, il va alors devoir s’appuyer sur ses coéquipiers, et surtout comprendre pourquoi il est devenu aveugle. Il va alors commencer une psychothérapie et un très gros travail sur lui-même. On découvre alors une autre facette de ce personnage, une dimension plus humaine qui était enfoui en lui et qu’il va lui falloir déterrer, pour guérir.

Les personnages secondaires sont également très intéressants, ils ont tous une personnalité différentes, et c’est tout d’abord à travers l’ouïe (et non pas le regard) du commandant Lanester que nous allons les découvrir.

Parallèlement à l’intrigue concernant la cécité « psychosomatique » du Commandant Lanester, l’enquête concernant le meurtrier en série continue, d’autant plus qu’une nouvelle victime est découverte.

J’ai trouvé l’écriture de Françoise Guérin très agréable et l’intrigue très bien menée, surtout en ce qui concerne le côté psychologique de l’affaire. L’auteure a réussi à me perdre et à me faire croire à des hypothèses qui n’étaient pas les bonnes, et je n’ai jamais trouvé le coupable avant que l’auteure nous mette elle-même sur la piste de ce dernier et qu’il ne soit annoncé vers la fin du roman.

C’est un livre qui une fois commencé, nous reste toujours en tête. De mon côté, je montais des scénarios, pourquoi ? Qui ? Comment ? Du coup, pendant les trois jours ou j’ai lu ce thriller, j’étais vraiment dans l’histoire, et j’avais vraiment envie de savoir, et d’avoir plus de temps pour lire. J’ai fini par emmener ce livre avec moi, pour m’y replonger dès que j’avais du temps, même s’il s’agissait de quelques minutes.

Ce polar est le premier tome d’une série mettant en scène les mêmes enquêteurs, et je sais que j’aurai plaisir à lire les autres tomes.

Je remercie ma copine C’éra Una Volta du Blog Quel Bookan d’avoir fait voyager ce livre jusqu’à moi.

Ce roman est disponible depuis 2007 aux Editions Le Masque.

Publicités

4 réflexions au sujet de « À la vue, à la mort de Françoise Guérin »

  1. Oh! Que j’aime lire ça!!! ça me fait très très très plaisir que tu ais apprécié cette enquête. Je vois que tu as aimé toi aussi le côté psychologique de cette intrigue.
    Bonne continuation dans ta découverte de cette auteure (le 3ème est au chaud dans ma PAL ^^ )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s