Lecture 2015·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Elyssa de Carthage de Eric Senabre

Le 13 avril 2015

Synopsis :

Elyssa est une esclave carthaginoise, appartenant depuis ses 7 ans à une puissante famille romaine. En grandissant, le fils de la famille, Marcellus, tombe amoureux d’elle : il l’affranchit puis l’épouse. Elle devient alors une romaine à part entière, épaulée par un mari aimant et son vieil ami et mentor, l’esclave Ganymède.

Mais tout s’effondre lorsque Marcellus, de retour d’une mission secrète à Carthage, est assassiné. Accablée de chagrin, Elyssa accepte de reprendre sa mission et embarque pour sa cité natale, afin de retrouver la trace des commanditaires de ce meurtre, et déjouer le complot contre Rome, sa patrie d’adoption. Mais la jeune fille part en réalité avec un tout autre objectif : venger la mort de son époux.

Après une traversée en mer périlleuse, l’arrivée à Carthage se passe sans trop d’encombres. Jusqu’à ce qu’Elyssa rencontre le ténébreux Syphax, homme d’influences au coeur de la cité rivale…

couv45748263

– 256 pages –

Les premières lignes :

Je m’appelle Ganymède, et me voilà parvenu au soir de mon existence. Que de choses il me reste à écrire, pourtant, avant que la nuit ne soit là ! On devrait avoir deux vies : l’une pour agir, l’autre pour raconter la première. J’ai vu des mondes s’écrouler, des tyrans écraser leurs ennemis, j’ai voyagé dans tout le monde connu et contemplé autant de merveilles que d’horreurs. Mais l’histoire que je veux transmettre aujourd’hui est celle d’une femme ; c’est la tienne, ô Elyssa de Carthage.

Mon avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce titre grâce à l’opération Masse Critique de Babelio, je l’avais choisi après avoir lu l’avis enthousiaste de LetterBee, et je ne regrette pas de l’avoir lu.

Je trouve que les romans historiques sont assez rare pour la jeunesse, et c’est bien dommage. Il faut réussir à intéresser un jeune public éprit d’aventures, de mystères ou encore de romances. Eric Senabre réussit parfaitement à réunir tous ces ingrédients, le tout, dans un roman assez court.

Au IIème siècle avant JC, Rome et Carthage sont deux grandes puissances politiques et économiques, mais surtout deux grandes puissances ennemies qui se déchirent depuis de longues années. Elyssa est une jeune femme (très jeune car on se mariait très tôt à cette époque) née à Carthage mais qui vit à Rome depuis ses sept ans. Elle a tout d’abord était esclave, jusqu’à ce que le fils de la famille chez laquelle elle travaillait, tombe amoureux d’elle. Il l’a alors affranchie avant de l’épouser. Elyssa est amoureuse de son mari, c’est un mariage d’amour. Elle vit également avec son fidèle ami, l’esclave Ganymède.

Ganymède est le narrateur de ce roman, il est âgé au début du roman, et il veut nous raconter l’histoire de la mystérieuse Elyssa avant de mourir. Assez rapidement, il arrive au moment ou Marcellus revient d’une mission à Carthage et se fait assassiner. Elyssa est anéantie, mais surtout épris de vengeance, elle accepte de reprendre la mission de Marcellus, et prend la route de Carthage accompagnée de Ganymède.

Leur voyage ne se fera pas sans encombre, ils croiseront la route de pirates, avant d’arriver à Carthage. Leur enquête sera périlleuse et non sans danger. Ils doivent à tout prix éviter que leur couverture ne tombe, en effet si on découvrait qu’ils sont envoyés par Rome, ils seraient assassinés sur le champs.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Elyssa, c’est une jeune femme déterminée, et qui sait ce qu’elle veut, elle n’a pourtant que seize ans. Parfois elle m’a peut être parue un peu trop mature pour son âge, mais il s’agit de mon regard d’adulte, je comprends tout à fait le choix de l’auteur d’en faire un personnage qui n’a pas froid aux yeux.

L’écriture d’Eric Senabre est facile à lire et bien rythmée, permettant une lecture qui conviendra aux enfants à partir de onze ou douze ans.

En bref Elyssa de Carthage est un savant mélange d’histoire, d’aventures, d’espionnage et de romance : le péplum par excellence. J’ai eu grand plaisir à me plonger dans l’ambiance de l’antiquité et de Rome, ainsi que dans les rues parfumées de Carthage. Et je suis ravie d’apprendre qu’il y aura une suite, du point de vue d’Elyssa.

Je remercie chaleureusement Les Editions Didier Jeunesse pour leur confiance, ainsi que Babelio et son opération Masse Critique.

Ce roman est disponible en librairie depuis le 25 février 2015.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Elyssa de Carthage de Eric Senabre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s