Lecture 2015·Mes chroniques·Thriller

Le Chirurgien de Tess Gerritsen

Le 19 mars 2015

Synopsis :

A Boston, de nos jours. Des jeunes femmes sont retrouvées à leur domicile, après avoir été torturées et tuées. Même modus operandi que ceux d’un serial killer qui avait sévi en Géorgie trois ans auparavant. Mais pour la brillante Jane Rizzoli et son équipier Thomas Moore, inspecteurs de la brigade criminelle, cette nouvelle enquête s’annonce plus déroutante que Jamais: le tueur en question a trouvé la mort, de la main même de sa dernière victime, des années auparavant. Ayant miraculeusement survécue, cette dernière, aujourd’hui médecin reconnue, a refait sa vie à Boston, justement. Coïncidence? Rizzoli et le très intègre  » Saint Thomas  » vont tout faire pour éviter que le  » Chirurgien  » n’opère de nouveau…

couv44540291

– 470 pages –

Les premières lignes :

Aujourd’hui, on va trouver le corps.
Je sais comment cela va se passer. Je vois très bien l’enchaînement des événements qui vont conduire à sa découverte. A neuf heures, les employées de l’agence de voyages Kendall et Lord, qui se donnent de grands airs, seront à leurs bureaux à pianoter sur le clavier de leur ordinateur avec leurs doigts manucuré pour réserver à Mme Smith une croisière en Méditerranée, à M. Jones un séjour aux sports d’hiver à Klosters. Et, pour M. et Mme Brown, quelque chose d’un peu original cette année, quelque chose d’exotique, peut-être Chiangmai ou Madagascar, mais rien de trop Spartiate ; oh non ! l’aventure, mais surtout pas au détriment du confort. C’est le slogan de Kendall et Lord : « L’aventure confortable ». L’agence marche bien et le téléphone sonne sans arrêt.

Mon avis :

J’ai découvert l’écriture de Tess Gerritsen avec son dernier roman paru aux Presses de la Cité, le mois dernier : « La dernière à mourir ». Il s’avère que ce roman est issu d’une série de thrillers mettant en scène un duo de choc : l’inspectrice Jane Rizzoli, et le médecin légiste Maura Isles. J’ai adoré le dernier tome, et j’ai décidé de dévorer cette saga depuis le premier roman, intitulé Le chirurgien.

Dans ce tout premier opus, nous découvrons Jane Rizzoli, mais le personnage de Maura Isles n’a pas encore fait son apparition. Jane est une flic qui essaie tant bien que mal de se faire une place dans l’équipe masculine du commissariat de Boston. Elle se montre forte et souvent bien trop froide, elle est presque toujours sur la défensive et elle a du mal à faire confiance à ses collègues. Et on la comprend, la place de la femme dans ce commissariat est plus à la paperasse qu’aux enquêtes de terrain, ou du moins c’est l’opinion de beaucoup de ses collègues.

Alors quand elle intègre l’équipe d’enquêteurs sur la piste d’un tueur en série, Jane montre les dents et les poings, ne voulant céder sa place à personne. Ce fameux tueurs en série, c’est Le chirurgien. On le surnomme ainsi car il semble avoir des connaissances en médecine. Il entre la nuit par effraction chez des femmes seules. Il profite de leur sommeil pour les attacher, et ensuite il les torture pendant des heures avant de les achever, et dans de telles circonstances la mort devient alors une délivrance. Je ne vous dirais pas quelles tortures, les pauvres victimes endurent, mais c’est vraiment horrible.

Après quelques recherches, Jane et son partenaire Thomas Moore découvrent qu’un tueur a sévi il y a quelques années à Savannah, avec le même mode opératoire ou presque. L’enquête se resserre alors autour de la dernière victime de Savannah, le docteur Cordell, une jeune femme qui aujourd’hui exerce son métier à Boston, heureux hasard ? Le problème c’est que le tueur a été abattu par le docteur Catherine Cordell, elle-même, en état de légitime défense. Alors qui est le chirurgien ? Un simple CopyCat ? Impossible car des éléments de l’enquête précédente n’ont jamais été révélés au public, alors comment le chirurgien peut-il les reproduite avec autant de minutie.

Quand le chirurgien commence à se faire beaucoup plus menaçant autour du docteur Cordell le roman prend alors la tournure d’un thriller au suspens impitoyable, impossible alors de lâcher ce livre.

Tess Guerritsen maîtrise parfaitement les codes d’un très bon thriller, avec des personnages bien définis, une enquête classique mais très bien ficelée, et une écriture dynamique. Attention par moment, il y a des passages un peu gore, avec pas mal d’hémoglobine, pour ma part ça ne m’a pas dérangé, je dois avoir le cœur bien accroché. 🙂

Personnellement, j’en redemande encore, je pense attaquer très prochainement le tome 2 de cette saga avec L’apprenti, un opus qui apparemment est la suite directe de cette enquête. J’en frissonne déjà.

Ce roman est disponible aux Editions Pocket depuis 2006.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le Chirurgien de Tess Gerritsen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s