Lectures 2014·Mes chroniques

Pénélope Green, tome 1 : La Chanson des Enfants Perdus de Béatrice Bottet

Le 2 janvier 2015

Synopsis :

NOM : Green
PRÉNOM : Pénélope
SITUATION FAMILIALE : orpheline, unique héritière du journaliste James Alec Green
AMBITION (SCANDALEUSE) : devenir journaliste
SIGNES PARTICULIERS : une envie d’étrangler son prétendant, cette endive de Wilfrid, et un goût prononcé pour l’aventure et le danger

Pénélope Green décide de reprendre une mystérieuse enquête de son père : le dossier FOXGLOVE COURT. Quel terrible secret va-t-elle découvrir, dans les bas-fonds de Londres ?

couv67357758

– 388 pages –

Les premières lignes :

James Alec Green était mourant.

« Je vais me retrouver toute seule. Absolument toute seule », se dit avec un étonnement halluciné sa fille Pénélope, qui veillait à son chevet.

– Penny articula le père d’une voix faible, au milieu d’une quinte de toux, il est temps de trier mes dossiers de travaux en cours, je crois. Peux-tu aller les chercher ?

Mon avis :

Première chronique publiée sur 2015, mais en fait, dernière lecture de l’année 2014, puisque j’ai terminé ce roman historique jeunesse le 31 décembre 2014.

Pénélope Green est une jeune demoiselle très en avance sur son époque. En effet en cette fin de 19ème siècle, les convenances sont encore très strictes avec les femmes, et si les prémices d’un grand changement commencent à émerger, avec notamment Le mouvement des suffragettes, vivre seule pour une jeune femme c’est plutôt très mal vu.

Mais Pénélope Green est orpheline et elle désire plus que tout suivre les traces de son journaliste de père. Elle a du talent et n’a pas froid aux yeux, quitte à se mettre dans des situations périlleuses.

Sur son lit de mort, son père a encore la force de détruire un mystérieux dossier pour empêcher sa fille trop curieuse d’y mettre son nez. Mais Penny a le temps d’entrevoir le nom du dossier : Foxglove Court.

Avec cette première enquête, Penny nous emmène dans les bas-fonds de Londres, plus communément appelé L’East-End. Il s’agit d’un quartier miteux, fait de sombres ruelles, et de personnages peu recommandable. 

J’ai vraiment aimé ce roman, en particulier pour l’ambiance et l’époque qui y sont admirablement retransmis. L’histoire m’a également plu, même si bien évidement, j’ai compris assez vite de quoi il en retournait, à peu près à la moitié du roman. Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un titre jeunesse, et je dois dire que ça ne m’a pas dérangé plus que ça.

J’ai également aimé Pénélope Green, pour sa modernité, c’est un esprit libre qui agit comme elle l’entend et qui se défait des convenances en vigueur à l’époque. Elle a également un grand esprit d’entreprise, mais elle est aussi un petit peu trop intrépide, elle agit avant de réfléchir, et peut-être qu’elle accorde sa confiance un peut trop facilement.

En tout cas, nul doute que je lirai la suite, j’ai hâte d’acquérir le second tome des aventures de Pénélope Green qui cette fois auront lieu à New York !!!

Ce roman a été publié chez Casterman en 2013.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Pénélope Green, tome 1 : La Chanson des Enfants Perdus de Béatrice Bottet »

  1. J’adore Pénélope ! Je me suis régalée avec ses aventures. Tu vas voir, le suivant est top aussi. Par contre, je te déconseille fortement de lire la quatrième de couv’ qui dévoile quasiment tout. :/ J’en profite pour te souhaiter une belle année.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s