Lectures 2014·Mes chroniques

L’été où j’ai appris à voler de Dana Reinhardt

Le 22 décembre 2014

Synopsis :

Cet été-là, alors que toutes les filles de son âge étaient en vacances, Birdie, 13 ans, comptait passer son temps à travailler dans la fromagerie de sa mère.
Elle n’avait pas prévu qu’elle découvrirait le carnet intime de son père, disparu des années plus tôt.

Timide et réservée, elle n’avait pas non plus prévu qu’un soir, à la fermeture du magasin, elle rencontrerait Emmett Crane, un garçon mystérieux et fantasque avec une étrange cicatrice sur la joue.

Cet été-là, pourtant, Birdie allait briser sa coquille et découvrir la vie, la vraie. Cet été-là, elle apprendrait à voler.

Un magnifique roman sur l’amitié et l’entrée dans l’adolescence.

couv49778188

– 244 pages –

Les premières lignes :

Pour certains, c’est l’odeur de la crème solaire. Pour d’autres, celle des pins. Du chamallow grillé sur les braises d’un feu de camp. Ou peut-être celle de l’after-shave de leur grand-père.

On a tous une odeur. Un parfum particulier qui nous transporte, même furtivement, vers les territoires reculés de l’enfance.

Mon avis :

Je me souviens avoir craqué pour ce roman après avoir lu la chronique de Mya, il y a déjà plus d’un an… Au moins dix-huit mois que ce roman traînait dans ma PAL, il était vraiment temps de le lire !!!

Avec L’été où j’ai appris à voler, Dana Reinhardt entraine le lecteur dans les grands changements de l’adolescence, cette période ingrate et délicate souvent synonyme de mal-être, ou l’on doit se forger sa propre personnalité et apprendre à se détacher du cocon parental, chose parfois délicate.

Nous suivons en particulier le personnage de Birdie, elle a treize ans. Ce sont les vacances, et elle n’a pas vraiment grand chose à faire, à part aider sa mère à la fromagerie. Birdie est un peu amoureuse de Nick, un garçon bien plus grand qu’elle qui travaille avec sa mère. Elle se fait une joie d’aider dans le commerce de sa mère, à cause de la présence du jeune homme, mais voilà, ce dernier à une petite amie. Pour Birdie c’est un peu la désillusion, elle commence à être moins présente à la fromagerie, elle boude… Jusqu’à sa rencontre avec Emmett Crane.

Le rythme de ce roman d’apprentissage est assez lent, mais chose étrange, pour une fois ça ne m’a pas dérangée du tout. Les personnages sont bien définis et bien travaillés, au fur et à mesure de notre lecture, je trouve qu’il gagne en profondeur.

Je dois dire que j’ai passé un bon moment, avec ce bouquin, c’est une lecture sympathique, mais ce n’est pas non plus le gros coup de cœur, en un mot, c’était bien, mais il m’a manqué un petit quelque chose, un grain de folie, ou une touche plus dramatique ou émouvante, je ne sais pas… En fait j’ai aimé ce bouquin mais sans plus, comme lorsqu’on mange un plat délicieux, mais qu’il manque d’un petit quelque chose, un je ne sais quoi qui aurait relevé le plat !

En bref, je trouve que ce roman est une lecture bien sympathique et agréable.

Ce roman est disponible aux éditions La Martinière Jeunesse depuis 2013.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’été où j’ai appris à voler de Dana Reinhardt »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s