Lectures 2014·Mes chroniques

Les morsures de l’ombre de Karine Giebel

Le 5 septembre 2014

Synopsis :

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

couv60011667

Les premières lignes :

Impression étrange.

Comme une gueule de bois, une lendemain de cuite. Sauf qu’il peine à se souvenir de la veille… Neurones en vrac.

Enfin ses yeux s’ouvrent complètement. Il réalise qu’il gît par terre, à même le béton sale. Un mélange d’effluves importune ses poumons ; Peinture, détergent, grésil, essence ? Désagréable, surtout de bon matin !

Mais est-ce seulement le matin ?

Mon avis :

Depuis le temps que j’entends parler de Karine Giebel… J’ai enfin moi aussi pris le temps de découvrir la plume de cet auteur de polar/thriller de grand talent.

Je ne souhaite pas trop en dire sur l’histoire elle-même. Un homme est détenu par une femme. Il ne sait pas pourquoi, il ne comprend pas. Elle le torture d’abord psychologiquement puis physiquement. Elle s’amuse à le voir souffrir. Elle veut qu’il avoue, mais lui ne sait pas ce qu’il doit avouer.

Pourquoi ?  Pourquoi cette barge m’a-t-elle enfermé ici ?  Pure folie ?  Déviance sexuelle ?  Le pire c’est qu’elle a mon flingue. Chargé, en plus !

Dans ce thriller, le lecteur se pose énormément de questions, sur les différents protagonistes de l’histoire. On croit comprendre très rapidement le fil de l’histoire, puis nos certitudes sont rapidement balayées.

Tout est bien plus compliqué qu’il n’y parait, et l’ensemble des personnages presque sans exception cache quelque chose de louche. Le rythme de ce roman est très rapide, quand je l’ai commencé, j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter de lire. J’ai complètement été absorbé par ce thriller psychologique, où certains personnages flirtent avec la folie.

Seule la fin ne m’aura pas complètement convaincue, j’ai trouvé qu’elle arrivait un peu trop vite et qu’elle ne répondait pas complètement à mes attentes, mais c’est vraiment un très léger bémol.

Pour résumer, ce thriller est bien sombre, et flirte dangereusement avec la folie. L’écriture de Karine Giebel est fluide et addictive, et quand on commence à en lire les premières lignes, il est alors très difficile de reposer ce bouquin. On assiste alors à un quasi-Huit clos entre la victime et son bourreau, agrémenté de quelques lignes sur l’enquête en cours, un vrai régal pour les nerfs ! Une chose est certaine, s’il s’agit ici de mon premier Karine Giebel, ça ne sera pas le dernier, c’est une auteure que je vais suivre avec intérêt !

Ce roman est disponible aux Editions 12 21 depuis 2012.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les morsures de l’ombre de Karine Giebel »

  1. Moi aussi j’ai découvert cet auteur avec ce livre! j’avais adoré! la fin arrive c’est vrai un peu vite mais j’ai trouvé ce huis clos extrêmement prenant! de plus , on ne s’attache pas du tout au personnage principal mais on se demande quand même s’il va pouvoir s’en sortir!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s