Lectures 2014·Mes chroniques

Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard

Le 29 août 2014

Synopsis :

Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa mère et sa sœur adolescente, Valérie. Leur mère arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, malgré ses deux emplois qui lui prennent tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère accusant son petit garçon d’avoir blessé sa soeur. La mère prendra 5 ans de prison. Des années plus tard, et grâce à ses parents adoptifs, Sébastien mène une vie « normale », alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue après sa sortie de prison. Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires. Jusqu’à de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients et avec eux, le retour funeste des voix du passé…

couv5416763

Les premières lignes :

Le petit garçon est recroquevillé, prostré dans l’encadrement de la porte. Il a entendu des cris. Ceux de sa mère puis, en écho, ceux de sa sœur… Et à nouveau sa mère, qui hurle comme une damnée. Encore des cris, plus forts, de plus en plus forts et puis, soudain, plus rien.

Mon avis :

J’ai lu énormément d’avis très positifs sur ce thriller, et comme souvent dans ces cas-là, j’ai tendance à en attendre de trop. Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé ma lecture, je l’ai même trouvé addictive, mais j’en ressors tout de même légèrement déçue, en particulier par la fin.

L’ambiance de ce roman est sombre et pesante, on comprend de suite qu’on va voyager aux confins de la folie.

Comme souvent dans ce genre de roman, les informations tombent au compte-goutte, et perturbent toutes les théories que le lecteur se plait à échafauder pour tenter de comprendre l’intrigue et résoudre l’énigme. Je n’ai rien à redire là-dessus, je l’ai trouvée bien menée. Les pages se tournaient toutes seules, et j’avais vraiment envie de savoir ce qui allait se passer. Attention ici l’intrigue est plus psychologique qu’inquiétante, il n’y a rien de bien sanglant ou gore.

La construction du roman est faite de chapitres assez courts alternant les points de vue, mais également les époques, entre le présent et le passé de Sébastien. C’est une chose que j’ai appréciée et qui donnait un certain rythme à la lecture. Par contre j’ai trouvé que dans l’histoire certains faits n’étaient pas très réalistes.

Malheureusement, j’ai assez vite compris de quoi il en retournait, et ce qui allait se passer, je n’ai donc pas été convaincue par la fin, et c’est bien dommage. Je ne me suis pas attachée aux personnages, et encore une fois, je suis désolée si je me répète mais pour moi c’est souvent rédhibitoire. J’ai alors l’impression de survoler ma lecture et de ne pas entrer complètement dedans.

En bref, je suis assez partagée sur ce thriller, d’un côté il s’est révélé être un vrai page-turner, et de l’autre j’ai eu l’impression de le survoler… quant à la fin, elle ne m’a vraiment pas convaincue… J’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose, dommage.

Ce thriller est disponible aux Editions Fleuve Noir depuis le 13 mars 2014.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard »

  1. Pour moi, le dénouement m’a surprise concernant l’histoire qui se passe dans les années 70. Après le dénouement global de l’histoire d’aujourd’hui, c’est vrai que c’est assez prévisible.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s