Lectures 2014·Mes chroniques

L’été de la deuxième chance d’Elin Hilderbrand

Le 13 Août 2014

Synopsis :

Fuir à Nantucket était exactement ce dont Meredith Delinn Martin avait besoin. Son existence parfaite s’était brutalement brisée quand le monde avait découvert que son mari, Freddy Delinn, avait détourné plusieurs milliards de dollars à ses riches investisseurs. Traquée par la presse, vilipendée par la société, séparée de ses fils, Meredith n’avait personne vers qui se tourner, excepté son amie de toujours, Constance Flute.
Malgré leur brouille récente, Connie accepta de recueillir Meredith dans sa maison de Nantucket, au bord de l’océan. Ce qui était au départ une retraite forcée s’avéra bientôt pour les deux femmes l’été de la deuxième chance. Bien décidées à se battre contre les revers de l’existence, elles virent leur petit univers bouleversé par un séduisant veuf, natif de l’île, et par un fantôme du passé de Meredith, revenu troubler son âme. Peu à peu, les deux femmes comprirent que même si leur cœur était brisé, il battait toujours…

couv60915184

Les premières lignes :

Elles étaient d’accord pour n’aborder aucun sujet important tant que Meredith ne serait pas en sécurité dans la maison de Nantucket. D’abord, affronter l’autoroute. Meredith ne la connaissait que trop bien, comme tous les Américains propriétaires d’une résidence secondaire (voire, dans son cas, de trois) entre le Maine et la Floride. Quatre-vingt-treize sorties insipides avant d’atteindre le Connecticut, puis la traversée de l’État du Rhode Island et enfin, une bonne heure plus tard, le Massachusetts. Quand elles franchirent Sagamore Bridge, le soleil pointa à l’horizon, irisant le canal de Cape Code d’un glacis rosé, presque douloureux pour les yeux. On était le 1 er juillet, pourtant le pont était désert. Voilà pourquoi son amie Connie aimait tant les trajets de nuit.

Mon avis :

Ce livre est ma troisième « rencontre » avec l’écriture d’Elin Hilderbrand et l’île de Nantucket. En effet, j’ai pris l’habitude, tous les étés de lire un roman de cette auteure, à la saveur estivale.

Meredith avait tout pour être heureuse, la richesse, un homme puissant a qui tout réussissait, et l’amour de ce dernier. Mais un beau jour, tout s’écroule. Son mari était un escroc, il est accusait et emprisonnait à vie. Meredith, ainsi que son fils aîné sont tous deux soupçonnés de complicité, elle ne peut plus avoir aucun contact avec ses fils. Elle est traquée par les paparazzis, Haïe par les personnes qui lui étaient proche, elle n’a plus rien et surtout plus personne. Il ne lui reste que Connie, son amie d’enfance, mais avec qui elle est malheureusement brouillée depuis deux ans. Un jour, Meredith n’aura plus d’autre choix que de décrocher son téléphone et de l’appeler, et contre toute attente, Connie va accepter de l’aider.

L’histoire de Meredith va se compliquer, en effet, une fois tranquillement installée à Nantucket avec Connie, une photo d’elle va mystérieusement être déposée sur la terrasse, puis un horrible tag sera peint sur le pignon de la villa de Connie.

L’histoire de Connie est également intéressante, il s’agit d’une femme brisée, par le décès de son mari, et le silence de sa fille qui ne lui parle plus. Elle se sent terriblement seule, et c’est un peu à cause de cela, qu’elle a accepté de prendre Meredith sous son aile.

Au début de ce livre, j’ai rapidement été prise de compassion pour le personnage de Connie, elle est vraiment « gentille ». Meredith, quant à elle, m’agaçait, on sentait que c’était une personne plus égoïste. En rencontrant son mari, elle a laissé tomber son amie, pour voguer dans les hautes sphères de la société. Puis on comprend que Meredith ne faisait qui suivre, qu’elle se laissait manipuler par son mari en particulier, et qu’elle n’avait aucun caractère. Ce qui lui arrive va vraiment faire évoluer son personnage dans le bon sens.

Contrairement aux autres romans de l’auteure, j’ai trouvé que celui-ci avait un rythme beaucoup plus lent, et qu’il y avait quelques longueurs inutiles.  L’ensemble reste très agréable à lire. Comme pour mes précédents lectures, on y retrouve des thèmes très forts comme la reconstruction de soi ou le deuil, mais aussi d’autres plus légers tels que l’amour ou l’amitié. Nantucket est toujours aussi charmante et attirante, je me verrais bien y séjourner. ^^

Les chapitres s’alternent à chaque fois autour des deux personnages principaux Meredith et Constance (Connie), et de nombreux flash-back permettent de comprendre le passé des protagonistes.

En bref, encore une fois un roman très plaisant et agréable à lire, idéal pour l’été ! J’ai passé un très bon moment.

Ce roman a été publié aux Editions JC Lattès en 2012.

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’été de la deuxième chance d’Elin Hilderbrand »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s