Lectures 2014·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3

La patience du diable de Maxime Chattam

Le 10 juin 2014

Synopsis :

Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ? Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.
Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

la patience du diable

Les premières lignes :

La situation manquait cruellement d’excitation.

Et Silas le regrettait profondément. Il s’était fait tout une histoire de cet instant, il avait attendu avec impatience ce jour , ce moment, trépignant comme un enfant la veille de Noël, pour ne finalement ressentir qu’un soupçon de joie. Pierre, lui, était ravi, ses yeux brillaient et un rictus presque idiot ne quittait plus ses lèvres depuis leur arrivée dans la gare Montparnasse. En même temps, c’était lui le plus enthousiaste depuis le début, lui qui avait le moins rechigné à se lancer, et il en éprouvait la plus grande fierté à présent.

Mon avis :

Ceux qui me connaissent, bien, savent que Maxime Chattam est mon auteur préféré, et que j’attends chaque sortie de ses romans avec une grande impatience. La patience du Diable n’a pas échappée à la règle, et j’ai acheté ce thriller glaçant dès le jour de sa sortie en librairie.

La patience du diable met en scène les personnages que nous avions pu rencontrer dans La Conjuration Primitive. Nous y retrouvons donc en particulier Ludivine et Seignon. Ils sont confrontés à une série d’attentats et de meurtres. Et surtout lors d’une enquête sur un trafic de drogue, ils interceptent un colis très suspect lors d’un go-fast. En effet, rien à voir avec de la drogue, il s’agit d’une marchandise beaucoup plus inattendue, et peu ragoutante…. Je l’avoue. Je me demande bien ou M. Chattam va chercher tout ça.

L’histoire est très prenante, dans les premiers chapitres si la tension est déjà palpable, c’est surtout le côté horreur et gore qui l’emporte, il faut avoir le cœur bien accroché. Le rythme va alors s’accélérer peu à peu, au fur et à mesure de l’avancée de l’enquête pour atteindre son paroxysme dans les cent dernières pages, j’avoue que j’avais l’impression d’oublier de respirer, je voulais à tout prix savoir si les protagonistes allaient s’en sortir, et quand le dénouement est arrivé, la pression est retombée d’un coup comme un soufflet, j’en avais les larmes aux yeux, c’est ça les trop plein d’émotion !

Dans ce roman, j’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de Maxime Chattam. Une écriture dense et riche mais qui n’alourdit jamais le récit ou l’action. L’ensemble est bien ficelé, et ce thriller possède un petit côté fantastique qui n’a pas été pour me déplaire, bien au contraire.

En bref, un thriller très sombre qui plonge le lecteur dans l’horreur, et le suspens du début à la fin, j’ai tout simplement adoré ! Et je vous le recommande les yeux fermés, enfin, si vous n’avez pas peur d’affronter le diable ! (rire démoniaque !!!!!)

La patience du diable est disponible aux Editions Albin Michel depuis le 28 mai 2014.

Publicités

7 réflexions au sujet de « La patience du diable de Maxime Chattam »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s