Lectures 2014·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3·Partenariats & Services Presses

Ashford Park de Lauren WILLIG

Le 20 mai 2014

Synopsis :

Juriste dans une grande entreprise new-yorkaise, Clementine a tout sacrifié à sa carrière. A trente-quatre ans, c’est seule qu’elle se rend à la fête d’anniversaire organisée pour les quatre-vingt-dix-neuf ans de sa grand-mère, Addie. Pendant les festivités, Clementine découvre un secret de famille enfoui depuis des années.

Lorsqu’elle arrive à Ashford Park, en 1905, Addie a à peine cinq ans et est orpheline. Bien que son oncle et sa tante lui fassent comprendre qu’elle n’a été recueillie que par charité, elle passe une enfance et une adolescence heureuses auprès de sa cousine, la belle et audacieuse Bea. Quand la guerre éclate, leurs chemins se séparent. Addie s’engage comme infirmière tandis que Bea fait un mariage de convenance. Après un scandaleux divorce, cette dernière quitte Londres pour épouser le petit ami d’Addie, et s’enfuir avec lui au Kenya. Les deux cousines ne se parleront plus pendant quelques années jusqu’au jour où Bea supplie Addie de venir lui rendre visite en Afrique.

Leurs retrouvailles sont de courte durée : Bea disparaît tragiquement lors d’un safari, ne laissant derrière elle qu’une écharpe ensanglantée. Que lui est-il arrivé ? A-t-elle été assassinée, attaquée par des fauves ? S’est-elle enfuie ? Si les retrouvailles avec sa cousine ne furent pas celles qu’Addie espérait, elles lui laissent entrevoir un tout autre avenir.

ashford park

Les premières lignes :

Kenya 1926

Les gants d’Addie étaient tâchés de sueur et de poussière rouge.

Et s’il n’y avait eu que ses gants ! Baissant les yeux, elle grimaça en regardant sa robe, d’un beau gris perle à l’origine et à présent noircie par la fumée et maculée d’ocre. Même dans la faible lumière qui filtrait à travers l’épaisse moustiquaire recouvrant les fenêtres, il était évident que les dégâts étaient irréparables. La tenue de voyage qui lui avait paru si chic à Londres s’était révélée un bien mauvais choix pour le long trajet ferroviaire au départ de Mombasa.

Mon avis :

Ashford Park est le premier roman de Lauren Willig traduit en français, et j’espère que les autres suivront bientôt.

Au début du roman, nous découvrons Addie en 1926, elle vient de faire un grand voyage depuis Londres pour se rendre au Kenya. On comprend qu’elle vient y retrouver sa cousine Bea et son mari Frederick qui était également le premier amour d’Addie.

Puis brusquement, nous avançons dans le temps, nous sommes en 1999 à New York, Clemmie est une jeune femme dynamique, qui a très bien réussi dans la vie. Elle est avocate et elle est sur le point de devenir associée, une consécration pour cette dernière qui travailler très dure pour y parvenir, quitte à sacrifier sa vie de famille et sentimentale. Sa grand-mère Addie va fêter ses quatre vingt dix neuf ans. Clémmie est loin de se douter qu’elle va mettre en lumière un secret de famille.

Dans ce roman, nous allons sans-cesse faire des allers-retour entre le passé, d’Addie, depuis sa petite enfance à Londres, en passant par le Kenya, pour découvrir ce qui la amener à vivre à New York. Ashford Park réunit en effet tous les ingrédients d’une très belle saga familiale, on voyage, dans le temps et dans l’espace. On s’attache au personnage d’Addie qu’on voit grandir et s’épanouir sous nos yeux.

Addie est orpheline très jeune, et elle est recueillie par un oncle (le frère de son père) qu’elle n’a jamais vu. Mais voilà, ses parents avaient fait un mariage d’amour, bousculant les convenances de l’époque, en effet le père d’Addie était issu de l’aristocratie britannique ce qui n’était pas le cas de sa mère. L’arrivée d’Addie n’est pas vu d’un très bon œil par sa tante. Heureusement, la jeune Bea a qui tout réussi et souri va la prendre sous son aile. Mais la guerre va passer par là, et les éloigner. Bea va devoir faire son entrée dans le monde et fait un mariage de convenance qui la rend malheureuse. A partir de là, tout va s’accélérer et aller de mal en pis, Bea va passer d’amie fidèle à meilleure ennemie.

Comme je l’ai mentionné au dessus, nous allons alterner les parties passées et présentes, et comme souvent dans ce genre de roman, j’ai trouvé que les parties passées étaient beaucoup plus passionnantes que les parties se déroulant au présent.

Petite parenthèse, je trouve que ce roman a également un petit quelque chose des romans de Kate Morton, l’une de mes auteures préférées !

En bref, vous l’avez certainement deviné, ce roman a été un très joli coup de cœur ! De la Belle Epoque, aux Années Folles en passant pas la Grande Guerre, Addie nous fera voyager de Londres à Nairobi, pour finalement terminer son voyage à New York ! Un régal !

Je remercie encore Les Editions Presses de la Cité pour leur confiance.

Ce roman sera disponible dès le 22 mai 2014 dans votre librairie.

Vous pouvez retrouver ici, les avis d‘Ingrid et Mya, tout aussi enthousiastes que moi !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ashford Park de Lauren WILLIG »

  1. C’est vrai que j’ai pensé à Kate Morton, moi aussi ! Mais plus encore à Jennifer McVeigh et à Sa route du Cap que j’avais beaucoup aimé ! D’ailleurs, c’est un livre que je ne peux que t’encourager à lire ! Il devrait te plaire !

    J'aime

  2. Je suis quand même loin du coup de coeur, mais j’ai tout de même beaucoup aimé cette lecture. En particulier tous les passages sur l’enfance d’Addie et de sa cousine et puis les passages au Kenya. Une très jolie saga !

    Ingrid : Chouette alors ! Je l’ai précommandé et j’ai encore plus envie de le découvrir maintenant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s