Lectures 2014·Mes chroniques·séries - sagas - feuilletons...

Mystic city, tome 1 de Theo Lawrence

Le 16 mai 2014

Synopsis :

Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds.
Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepter de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.
Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.

mystic city

Les premières lignes :

La fête a commencé sans moi.

Je descends lentement l’escalier qui s’incurve avec élégance au-dessus du grand salon, où se presse une foule d’invités de marque. De grands vases en céramique ornent la pièce, débordant de roses de toutes les variétés : albas blanches d’Afrique, centifolias roses des Pays-Bas, roses thé jaune pâle de Chine et roses modifiées par des teintures mystiques ici même, à Manhattan, afin de produire des couleurs si frappantes qu’elles en paraissent irréelles. Partout où je me tourne je vois des roses, des roses, des roses – plus de roses que de personnes.

Mon avis :

Il y avait longtemps que je n’avais pas eu un tel élan d’enthousiasme pour une dystopie. Et ça fait du bien.

Nous sommes dans un New York futuriste. La ville est coupée en deux, il y a tout d’abord les hauteurs ou vit la haute société de New York, et puis il y a les bas-fonds, ou vit les pauvres mais aussi et surtout les « Mystics ». Il s’agit de personnes dotées de pouvoirs magiques. Les Mystics sont considérés comme des personnes nuisibles, et doivent être drainer, pour ne plus avoir de pouvoir. Mais il existe bien sur des rebelles, et on devine bien vite que c’est bien plus compliqué que ça.

Aria Rose, au début du roman, est une jeune fille qui va bientôt se marier. Elle est issue de la haute société, et elle est amoureuse de Thomas Foster, le fils de la famille rivale de la sienne. Mais ses parents ont accepté d’enterrer la hache de guerre. Du moins c’est ce qu’on lui dit. Car Aria n’a aucun souvenir de Thomas, et de leur relation.

La première partie du roman pose les fondations du monde dans lequel évoluent les personnages. C’est un univers assez riche, mais pas si différent du notre. La grosse différence, c’est cette séparation entre les bas-fond et les hauteurs. Les bas fonds sont envahies par les eaux et les zones sales. En effet avec le réchauffement climatique, la montée des océans fait disparaître peu à peu les terres, et les villes prennent de la hauteur.  Autre différence, l’énergie Mystique est très présente et ça m’a énormément plu, en effet, il s’agit d’une magie un peu différente de ce qu’on peut lire habituellement, puis-qu’ici tout est lumière, et beauté.

Cette première partie met également en place l’intrigue. Aria a l’impression de se sentir piégée par ses souvenirs, et elle a l’impression qu’on lui ment, elle n’a pas tord.

Dans la seconde partie du roman, tout s’accélère, il y a de l’action et du suspens. Nous avons également le droit à une jolie romance entre Hunter, le rebelle mystic et Aria. Mais ça ne se fera pas sans difficulté. L’histoire prend également un tout plus politique. En effet, des élections se préparent, et les familles Foster et Rose, ennemies jurées depuis des siècles, décident de s’allier pour contrecarrer la candidate Mystic, qui rassemble beaucoup trop de partisans à leurs goûts.

En bref, un premier tome qui m’a énormément plu, avec une histoire à la Roméo et Juliette futuriste, des personnages attachants, et une écriture très agréable, vivement la suite !!! Et puis, vous ne trouvez pas que la couverture est juste sublime ?

Ce roman a été publié aux Editions Pocket Jeunesse en Janvier 2014.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mystic city, tome 1 de Theo Lawrence »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s