Lectures 2014·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Le testament de Jessie Lamb de Jane Rogers

Le 14 mars 2014

Synopsis : 

Jessie Lamb a seize ans, des parents qui passent leur temps à se disputer, une tante célibataire déjantée, des amis, des flirts, des rêves. Une adolescente normale, en somme. Sauf qu’elle n’évolue pas dans un monde « normal ». Depuis que des bioterroristes ont propagé le virus du SMM, les femmes enceintes meurent toutes en couche. Par conséquent, l’humanité est menacée d’extinction. Alors que tout son univers familier et rassurant s’effrite, Jessie, qui jusque-là ne se sentait que très peu concernée par les problèmes du monde, prend conscience de son pouvoir de changer le cours de l’histoire. Allant à l’encontre de l’avis de ses parents, elle se porte volontaire pour devenir une « Sleeping Beauty », comme on surnomme celles qui acceptent de se sacrifier pour donner la vie en participant à un programme scientifique.

le testament de jessie lamb

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Les Editions Presses de la Cité pour m’avoir permis de découvrir ce livre qui m’a énormément fait réfléchir. Cela a été une lecture fort intéressante.

Les premières lignes :

La maison était redevenue silencieuse, depuis son départ. Je me redresse avec précaution pour ne pas tomber et me traîne jusqu’à la fenêtre. Une gigantesque haie de cyprès dans le jardin des voisins bloque partiellement la lumière. Plus personne n’habite cette rue. Je colle mon front à la vitre pour scruter la pelouse envahie de mauvaises herbes en contrebas. Mon haleine la couvre de buée. C’est trop haut pour sauter. De toute façon, les fenêtres sont verrouillées, et je n’ai pas la clé…

Ce roman est une dystopie un peu spéciale. Je veux dire qu’elle n’est pas réellement futuriste ou dans un monde vraiment différent de celui dans lequel on vit actuellement. L’action se passe essentiellement à Londres, dans une époque assez proche de la notre. Malheureusement des bioterroristes (du moins c’est une des hypothèses émises) ont mis au point un nouveau virus qu’ils ont lâchés dans la nature, il s’agit du SMM (le Syndrome de mort Maternelle), qui entraîne très rapidement la mort de toute femme se retrouvant enceinte. Ce virus est un croisement entre le VIH et la maladie de Creutzfeldt-Jacob. Il n’existe à ce jour aucun vaccin, et les femmes disparaissent peu à peu de la Terre, en laissant des hommes démunis, et des enfants orphelins. Aucun continent n’est épargné et l’homme est menacé d’extinction à terme.

Au début du roman, nous découvrons que Jessie est prisonnière d’un homme qui la détient contre son grès depuis quelques temps. Elle a les pieds liés et ne peut s’échapper. Elle va nous raconter ce qui l’a mené là, et nous décrire un monde ou l’avenir et même le présent est bien sombre pour l’homme et pour la jeunesse.

Jessie est encore adolescente et à l’heure ou elle devrait penser à s’amuser, elle porte déjà sur ses épaules le futur de l’espèce humaine. En effet, si les scientifiques ne tentent pas de trouver une solution rapidement, l’être humain disparaîtra. Les jeunes qui représentent l’avenir se sentent donc fortement concernés par le problème, et tentent de trouver une solution ou d’agir chacun à leur manière. Certains des amis de Jessie rejoignent des groupes de soutiens écologiques. Sa meilleure amie quitte Londre pour un groupe féministe accompagnée de sa mère. Le père de Jessie travaille dans un laboratoire et lui parle des Sleeping Beauty. En effet, ils auraient enfin trouvé un vaccin efficace sur les embryons congelés. C’est déjà une grande avancée, et les laboratoires décident de mettre en place un vaste programme de vaccination et d’implanter ces embryons dans des jeunes filles volontaires. Ces dernières seraient endormies le temps de la grossesse, puis une fois le bébé à terme et né, elles seraient débranchées et donc sacrifiées. L’enfant ainsi né, serait immunisé contre le SMM. Jessie d’agir à sa manière et de rejoindre le programme, contre l’avis de ses parents.

Le testament de Jessie Lamb pousse le lecteur à la réflexion, et surtout nous fait vraiment entrer dans la psychologie du personnage de Jessie. On découvre au fur et à mesure de notre lecture, la longue réflexion qu’elle a mené, et les évènements qui l’ont conduite à prendre une telle décision. D’un autre côté, nous assistons également à l’impuissance de ses parents qui tentent par tous les moyens à la faire changer d’avis.

Ce roman se lit bien, il y a certaines longueurs, mais c’est tout à fait compréhensible, puisque nous ne sommes pas dans un livre ou l’action est très présente. Mais je ne me suis pas du tout ennuyée dans ma lecture. Les personnages sont attachants que ce soit Jessie, ses parents, certains de ses ami(e)s ou même sa tante en mal d’enfants.

En bref, si ce livre laisse planer un certain malaise, il n’en reste pas moins que c’est un livre que j’ai vraiment apprécié de par son analyse pointilleuse de la psychologie des différents personnages, et de la réflexion qu’il apporte au lecteur. Je vous le conseille vivement !

Je me permets de vous indiquer le lien vers les avis de mes copines blogueuses : Cajou, Stéphanie, et Lavinia.

Ce livre a été publié en Janvier 2014, aux Editions Presses de La Cité.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le testament de Jessie Lamb de Jane Rogers »

  1. Waouh, c’est sombre ! Je suis sûre que c’es t un livre qui me ferait cogiter ! En même temps, c’est toujours intéressant quand un livre pousse à la réflexion ! Je suis tentée même si je ne suis pas spécialement amateure de dystopie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s