Lectures 2014·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3·Partenariats & Services Presses

Le Théorème du Homard de Graeme Simsion

Le 10 mars 2014

Synopsis :

Peut-on trouver une épouse sur mesure ?
Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son « Projet Épouse », Don met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d’éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences.
Et celles-ci sont nombreuses car pour Don, la femme idéale NE DOIT PAS :
1. Fumer et boire.
2. Être végétarienne et aimer la glace à l’abricot.
3. Se lever après 6 heures.
Mais elle DOIT :
1. Faire du sport.
2. Être ponctuelle.
3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi.

le théorème du homard

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Les Editions Nil pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant-première.

Ce livre est un ovni littéraire ! Il est inclassable, et absolument génial. C’est un vrai délice !

Les premières lignes :

J’ai peut-être une solution au problème épouse.

Elle semble évidente à posteriori, une caractéristique fréquente des découvertes scientifiques majeures. Mais je ne l’aurais probablement pas trouvée sans un enchaînement d’événements qui n’étaient pas prévus à mon programme.

Dès les premières lignes, nous faisons la connaissance de Don, un quarantenaire très intelligent, généticien de profession, mais complètement handicapé socialement. Il a très peu d’amis, ne fréquente pas ou peu sa famille, et il est bien sur célibataire. Mais voilà, sa solitude lui pèse, et il aimerait trouver une compagne.

Le problème, c’est que Don est maniaque. Il est très organisé, et vit selon des règles qu’il s’est fixé à lui-même. Il faudra donc que sa future compagne, rentre dans sa vie, tout en respectant ses règles, il ne veut pas se compliquer la vie. Mais s’il n’y avait que ça. Le problème, le plus grave de Don, est qu’il est complètement perdu face aux autres, il ne sait pas comment réagir, ou plutôt, il réagit de façon complètement absurde, le plongeant régulièrement dans des situations grotesques et ridicules.

Il va donc établir un plan d’attaque et surtout un questionnaire, pour trouver la femme idéale.

Les premières rencontres ne seront vraiment pas un succès pour Don, et puis, il y aura Rosie !

Rosie, qui est complètement à l’opposé de la femme qu’il attend, Rosie pour qui il va s’investir totalement, en acceptant de l’aider à retrouver son père. Pour elle, il va commencer à changer, à modifier sa façon d’être, de vivre, et enfreindre toutes les règles, mais en toute amitié bien sur !

– Alors grouille-toi ! Ça fait un moment que je poireaute pour prendre mon petit déj, moi !

– Tu veux que je vienne en tenue de gym ?

– Non, Don, pas en tenue de gym. Prends une douche, habille-toi. Tu as dix minutes.

– Mais je prends toujours mon petit déjeuner avant ma douche.

– Tu as quel âge ? a demandé Rosie agressivement. On dirait un petit vieux.

Ce livre m’a énormément fait rire et sourire, Don est un personnage très attachant, et je suis complètement tombée sous son charme. Il n’y va pas par quatre chemins et délivre directement le fond de sa pensée, sans réfléchir aux conséquences, d’ailleurs, il a du mal à imaginer ce que les autres peuvent ressentir.

Comme j’avais sauté le petit déjeuner, je suis allé directement prendre un pot de yaourt dans le réfrigérateur. Sucré ! Pas étonnant que Gene souffre de surcharge pondérale.

Ce n’est pas encore le cas de Claudia, mais il ne m’avait pas échappé qu’elle avait pris un peu de poids ces derniers temps. J’ai signalé le problème et fait remarqué que le yaourt était peut-être responsable. 

 J’ai complètement adhéré à l’écriture de Graeme Simsion, l’ensemble est fluide, avec une jolie plume. Les personnages sont pour la plupart attachants. Je l’ai d’ailleurs déjà souligné pour Don, mais c’est également le cas de Rosie ou Claudia. En ce qui concerne Gene, je suis plus partagée. C’est un coureur de jupon invétéré, et il n’hésite pas à se servir des questionnaires de Don pour rajouter des conquêtes à son tableau de chasse.

En bref, un roman qui nous parle de la différence et de l’acceptation de l’autre, un sujet qui m’a énormément plu, d’autant plus qu’il est abordé de manière tout à fait plaisante, voir même bien souvent comique. Un énorme coup de cœur !

 Un dernier extrait, car je ne peux pas m’en empêcher…

– Il te faut un pseudonyme. Esler risque de reconnaitre ton nom à cause de l’enquête Asperger.

J’y avais déjà pensé.

– Austin, ai-je dit. Comme Austin Powers. Spécialiste international du mystère.

…..,

–  Tout va bien, Don ? a demandé Isaac (Esler) d’une voix inquiète.

Oui, bien sûr. Que s’est-il passé ?

Ce qui s’est passé, c’est que vous avez répondu quand je vous ai appelé Don, Austin. 

Ce livre sera disponible aux Editions Nil dès le 13 mars 2014 !

Publicités

13 réflexions au sujet de « Le Théorème du Homard de Graeme Simsion »

  1. Maintenant que j’ai écrit mon billet, je lis ceux des autres et je suis ravie de voir que tu as aimé au moins autant que moi cette rencontre avec Don. Comme toi j’ai passé ma lecture à rire et à sourire, et j’aurais aussi voulu citer plein de passages !
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s