challenges·lectures 2013·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses·séries - sagas - feuilletons...

Réseau(x), tome 1 de Vincent Villeminot

Le 26 septembre 2013

Synopsis :

Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l’enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants…

couv17176197

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Nathan pour m’avoir permis de découvrir ce livre, il y avait énormément eu de publicité autour de cet ouvrage, et j’étais très curieuse de le découvrir à mon tour.

images

Ce livre m’a fait passer par différentes phases, au début, j’étais curieuse, puis la première cinquantaine de pages lues, j’ai commencé à me lasser, je trouvais l’histoire compliquée, sombre et glauque pour un livre jeunesse, même pour des adolescents. Je ne voyais pas trop bien, le lien entre les différents personnages. Après une grosse centaine de pages, mon intérêt à commencer à monter crescendo, et une fois la moitié du livre entamée, je n’ai plus réussi à poser ce roman, tant le suspens et les rebondissements étaient nombreux.

Ce livre n’est pour moi pas un roman jeunesse, mais plutôt un roman young adult. Il est assez complexe, il y a de nombreux personnages, qui ont eux mêmes de nombreux pseudos. Il faut un certain temps au lecteur pour comprendre et faire le lien entre tous ces éléments.

Sixie fait des cauchemars depuis son enfance, et plusieurs fois ils se sont révélés être prémonitoires. Elle a l’habitude de les poster sur le DKB, un réseau social un peu à la façon du fameux facebook, qui est d’ailleurs évoqué dans le roman. Mais il a une particularité, les membres du DKB, ont deux pages, l’une est publique, et l’autre est privée, il s’agit de MyDarkPlace. Cette page personnelle est une sorte de journal intime, ou les membres postent leur rêve et leur cauchemars.

Ce roman est très moderne, il met en évidence, les dangers d’étaler sa vie face aux monde entier dans les Réseaux sociaux. Bien sur, ici, tout est poussé à l’extrême. Il parle également de la théorie du complot. Sixie est embarquée bien malgré elle, dans une course poursuite, entre les forces de l’ordre de nombreux pays européen, et l’ennemie public numéro un, Cesar Diaz.

J’ai vraiment apprécié le personnage complexe de César Diaz, alias Nada#1. Ce dernier est une sorte d’anarchiste, qui sème la zizanie dans les différents pays d’Europe, en rassemblant des joueurs pour jouer des sortes de parties de jeux vidéos dans la vraie vie. Ce personnage a une double personnalité, et plusieurs fois, je me suis dit qu’il était en train de sombrer dans la folie, mais il faut se méfier des faux semblants. Les nouvelles technologies sont vraiment au cœur de ce thriller moderne qui mêle habilement, meurtres, attentats, flics ripoux,  enlèvement, et courses poursuites…

Vincent Villeminot nous fait croire tout un tas de chose, puis habilement il retourne complètement la situation. Cette lecture fut intense, l’écriture de l’auteur est dense, les chapitres parfois très courts, et les changements fréquents de points de vue donnent une excellente dynamique à l’ensemble. Ce livre aurait presque pu être un coup de coeur, et pourtant ce n’était pas très bien parti. Je ne regrette absolument pas d’avoir persévéré dans ma lecture.

En bref, un roman que je vous conseille vivement, pour l’originalité de son intrigue, le rythme intense des rebondissements, et pour la réflexion qu’il amène sur le futur des réseaux sociaux et des nouvelles technologies.

Ce roman a été publié en septembre 2013, aux Editions Nathan.

Ce livre compte pour le challenge 1%de la rentrée littéraire, (8/12).

logorl2013

Publicités

11 réflexions au sujet de « Réseau(x), tome 1 de Vincent Villeminot »

    1. Disons que je me suis mis à la place de ma fille, qui va avoir 14 ans, et je pense qu’elle aurait certainement était choquée par certaines choses, on parle parfois de viol dans les mises en scènes, de meurtres, de drogue, moi personnellement il ne m’a pas choqué plus que ça, c’est plus pour la classification jeunesse dès 14 ans, que je trouve juste.

      J'aime

  1. Je suis d’accord, il faut s’accrocher dans la première partie du livre, mais l’intrigue en vaut vraiment la peine =) C’est une lecture jeunesse pourtant elle peut faire réfléchir les adultes sur la manière d’agir sur le net.

    J'aime

  2. Je n’arrive pas à savoir : c’est futuriste, policier ou thriller? On dirait un roman d’action avec toute une réflexion sociale sur la problématique des réseaux sociaux ^^ Why not? vous êtes pas mal à en avoir finalement dit du bien…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s