lectures 2013·Mes chroniques

Les justes de Michael Wallace

Le 10 septembre 2013

Synopsis :

Par une froide nuit du désert de l’Utah, une jeune femme s’enfuit de chez elle, sa petite fille de trois ans endormie dans ses bras. Elle sera retrouvée morte, la gorge tranchée et la langue arrachée, quelques heures plus tard. La fillette, quant à elle, a été ramenée dans son lit saine et sauve. Les habitants de Blister Creek souhaitent que cette affaire soit résolue au plus vite, et en toute discrétion. Ils sont membres d’une communauté mormone dissidente dans laquelle la polygamie est de rigueur, et ne veulent, à aucun prix, que des informations sur leur mode de vie filtrent dans le « monde extérieur ». C’est un des leurs qui va mener l’enquête : Jacob Christianson, fils d’un patriarche respecté, et accessoirement cousin de la victime. Avec l’aide de sa sœur adolescente, Eliza, Jacob commence à enquêter sur ce meurtre. Il va bientôt mettre au jour un monstrueux secret, qui pourrait détruire les fondements même de leur église…

51ou0IGFffL._

Mon avis :

J’attendais beaucoup de ce roman, depuis que j’avais lu l’avis de Mya. Mais malheureusement, j’en attendais peut-être un petit peu trop. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, ce serait mentir, mais je n’ai pas totalement était convaincu, la dimension religieuse étant trop présente pour moi. En même temps, c’est bien normal, puisqu’il s’agit tout de même du thème principal de ce thriller, mais je m’attendais tout de même à autre chose.

Le point intéressant du livre est qu’il nous en apprend beaucoup sur la façon de vivre des communautés Mormones, de ce point de vue, je dois dire que je n’ai pas été déçue. Mais justement, je suis en pleine confusion, la façon de réagir des habitants de ces communautés est tellement étrange et différente de la notre, que j’ai eu du mal à suivre leur raisonnement, et du coup à m’attacher aux différents personnages.

L’intrigue en elle même est intéressante, le scénario bien ficelé, je n’ai rien à dire sur l’écriture de Michael Wallace, qui est très agréable, l’ensemble se lit très bien, même si j’ai trouvé le rythme assez lent pour un thriller, surtout dans la première partie.

Ce livre reste dans l’ensemble une lecture bien agréable, même si elle reste teintée pour moi d’une légère déception. Dommage.

Ce livre a été publié en juin 2013, aux Editions M.A (Pôle noir).

Publicités

10 réflexions au sujet de « Les justes de Michael Wallace »

  1. Oh, c’est vraiment dommage que cela soit une déception pour toi. Après je comprends ce que tu veux dire, j’ai personnellement été révoltée par les préceptes de cette religion mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier le roman. 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s