challenges·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Absolution de Patrick Flanery

Le 26 août 2013

Synopsis :

Clare Wald, icône du microcosme littéraire blanc et de gauche de Cape Town, est contactée par Sam Leroux, un jeune universitaire qui souhaite retracer sa carrière dans une biographie. Depuis la fin de l apartheid, un travail de mémoire est mené pour aider le pays à se reconstruire. C est le rôle du TRC (Truth and Reconciliation Commission). Parallèlement aux entretiens qu elle donne à Sam, Clare enquête, grâce aux archives de cette commission, sur la disparition de sa fille, Laura, qui a rejoint la lutte armée en 1989, en pleine guérilla. Au fil de ses recherches, Clare s interroge sur les motivations de sa fille, auteure probable d attentats à la bombe ayant fait de nombreuses victimes, tandis que le travail de Sam dévoile des liens inavouables entre Clare et l ancien régime d apartheid. Mais Sam lui-même est loin d avoir tout dit à Clare sur les événements qui le relient à Laura. Entre ambivalence et faux-semblants, chacun va devoir faire tomber les masques pour entrevoir enfin la part de vérité cachée qui lui manquait.
Si tous les personnages d Absolution ont en commun des secrets lancinants, tous ont aussi une soif inextinguible de vérité. Mais la mémoire est parfois traîtresse, et la vérité objective n existe pas. Fascinante prouesse littéraire, ce roman est construit comme une boule à facettes, où différentes versions des mêmes événements révèlent tour à tour un aspect d une vérité toujours changeante. Qu il s agisse de Clare, de Sam, ou de Laura (dont sa mère a conservé le journal intime), chacun n a accès qu à un seul versant de l histoire qui les relie et que l auteur nous laisse le soin de recomposer. Multipliant le nombre de sources (carnets, fictions écrites par Clare, interviews, et comptes-rendus de la commission Vérité et Réconciliation), Patrick Flanery construit un récit d une complexité diabolique dont le sens général s éclaire au fur et à mesure, pour exploser dans un feu d artifice de révélations finales. Et comme les protagonistes principaux sont aussi écrivains, la lisière entre imaginaire, fiction et réel n en est que plus ténue.
Outre cette brillante construction, la force de ce premier roman réside dans la tension dramatique exceptionnelle qui le traverse, à la mesure des enjeux politiques et personnels auxquels les personnages sont confrontés. Entre atmosphère kafkaïenne quant il s agit de décrire l absurdité et la cruauté de la logique totalitaire et climat d insécurité permanente quand la vie quotidienne est sans cesse menacée par la misère environnante , Absolution épouse les codes du thriller, ménage un suspense infernal et pousse l angoisse à son paroxysme. Interrogeant à la fois les notions de culpabilité, de bien et de mal, mais aussi les limites de la démocratie et de la liberté pour laquelle certains payent de leur vie, ce récit dévoile toute la complexité de la société sud-africaine contemporaine. Mais au bout du compte, Absolution est un hommage à la littérature, seule capable de relier l histoire individuelle à l histoire collective.

couv67014340

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Les Editions Robert Laffont, pour m’avoir permis de découvrir ce livre en avant-première. Il fait parti de la sélection pour La rentrée Littéraire 2013.

Robert-Laffont_9041

Ce premier roman de Patrick Flanery est un roman dense, et d’une richesse incroyable. La construction de ce roman est très complexe, et l’auteur a réalisé un excellent travail de mise en place. En effet, nous changeons plusieurs fois d’époque et de narrateur, et la fiction se mélange habillement à la réalité. Il est vrai que ça peut être assez déroutant au premier abord pour le lecteur, mais que personnellement, ça ne m’a pas dérangé, et que ça m’a même plu.

 Il y a trois personnages centraux dans l’histoire, Clare une célèbre écrivain, Sam le jeune universitaire chargé d’écrire la biographie de Clare, et Laura la fille de cette dernière. Ces trois personnages ont tous quelque chose à cacher, en lien avec l’ancien régime de l’Afrique du Sud et le système de répression de l’époque.

Laura a disparu depuis de nombreuses années, mais nous découvrons qu’elle était une militante contre l’ancien régime. Clare a gardé le journal intime de sa fille, et c’est en parti par cet intermédiaire que nous découvrons l’histoire de Laura, mais pas que. Parfois après avoir remonté le temps, nous suivons en direct les événements du points de vue de Laura, qui peuvent différer de l’interprétation du journal intime par Clare.

Voilà la complexité de l’oeuvre de Patrick Flannery, chaque personnage, détient une pièce du puzzle, et une version des faits, mais c’est peu à peu que nous démêlons les fils de l’histoire. Il n’est vraiment pas évident de parler de ce livre. Je vais donc simplement vous donnez mon ressenti.

Absolution est une oeuvre magistrale, je me suis attachée à Laura, et au jeune Sam, un peu moins à Clare. J’ai apprécié l’écriture de l’auteur, dense et riche, et surtout j’ai aimé le contexte historique, moi qui suis férue d’histoire et en particulier du 20ème siècle, je me suis régalée. L’auteur retranscrit avec précision, l’ambiance de tension politique d’une époque pas si lointaine, en Afrique du Sud et de la lutte anti-apartheid.

La fin est tout simplement explosive, je vous le conseille vivement !

Ce roman a été publié en Août 2013 aux Editions Robert Laffont.

Ce livre compte pour le challenge 1% de la rentrée littéraire 2013. 5/6

logorl2013

Publicités

5 réflexions au sujet de « Absolution de Patrick Flanery »

  1. Je suis bien d’accord avec toi, quelle maestria dans la construction de ce roman ! J’ai été vraiment épatée par son travail et l’intrigue n’en pâtit absolument pas. Une très belle découverte pour cette rentrée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s