challenges·lectures 2013·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses

Arrête, Arrête ! de Serge Bramly

Le 26 août 2013

Synopsis :

Un homme en cavale se réfugie dans une boîte échangiste et tombe amoureux d’une participante.
Un roman court, tout en tension et en émotion.

À quelques mois de la fin de sa peine, un condamné coupe son bracelet électronique et se retrouve en cavale. Il rend une visite furtive à sa fille, lui dit au revoir, lui emprunte sa voiture et roule vers Paris. Est-il devenu fou ? Veut-il se suicider ? Prépare-t-il un coup ? Il remonte à pied les Champs-Élysées, se met à l’abri sous un porche pendant une averse, croise le regard d’une femme troublante. Puis il se réfugie dans une boîte échangiste ou, jadis, il avait des intérêts. Dans la pénombre rassurante, il va se mettre en quête d’une arme et croiser le regard d’une femme. Celle des Champs-Élysées ? Il en est certain, mais elle lui jure qu’il y a méprise. Cela ne va pas les empêcher de s’aimer.

995412_10201560893934602_1725742015_n

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier tout particulièrement Les Editions Nil, pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant-première. Il fait parti de la Sélection de La Rentrée Littéraire 2013, et il n’est pas passé loin du coup de cœur.

img

J’ai choisi de découvrir ce roman, parmi une petite sélection qu’on me proposait, parce que le titre et la couverture m’ont interpellée. Il y a des livres comme ça…. Je trouve le cliché sur la couverture sublime, j’aime les photos en noir et blanc.

D’habitude, j’ai souvent du mal avec les romans courts, il me manque souvent quelque chose, comme si l’oeuvre n’était pas assez aboutie à mon gout, ici je n’ai pas eu ce sentiment. Ce roman est écrit à plusieurs voix, ce qui donne un certain rythme à l’histoire. Tout commence par une enquête policière, Vincent en fin de peine, et en contrôle judiciaire à domicile, coupe son bracelet électronique, et se fait la malle. Personne ne comprend, après quelques semaines, assez tumultueuses, lors de son arrestation, il a rapidement eu le comportement d’un prisonnier modèle, il s’occupait de la bibliothèque régulièrement, et il s’était mis à la poésie, alors pourquoi s’enfuir, et risquer une nouvelle peine de prison.

Ensuite les points de vue changent à chaque chapitre, parfois nous suivons Vincent, parfois son frère qui se pose énormément de questions. Il n’était même pas au courant que son aîné, était sorti de prison sous contrôle judiciaire. Il tombe donc des nues, quand  la police vient l’interroger. Nous découvrons avec cette alternance de chapitres, peu à peu, l’histoire passée et présente de Vincent, le puzzle se met peu à peu en place, chapitre après chapitre. Je dois dire que je me suis doutée assez rapidement de la fin, mais que ça ne m’a pas vraiment gâché ma lecture.

Dans sa fuite à travers Paris, Vincent fait la connaissance d’une femme, dans un club échangiste, vestige de son passé, il va choisir de prendre le temps de l’aimer.

Ce roman est avant tout une introspection dans les pensées intimes d’un homme. Serge Bramly nous livre avec Arrête, Arrête ! un roman sensible, troublant et touchant, tout en émotion, et même parsemé de poésie. Je vous le recommande vivement !

Ce livre a été publié aux Editions Nil en Août 2013.

Ce livre compte pour le challenge 1% de la rentrée littéraire 2013.

logorl2013

Publicités

13 réflexions au sujet de « Arrête, Arrête ! de Serge Bramly »

  1. Je n’ai pas trouvé que ce roman soit touchant, l’effet est plutôt raté. Si on avait eu plus de réflexions de la part de Vincent, sur le temps qu’il a devant lui, sur son projet, sur la soif de liberté, je pense que j’aurais accroché !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s