challenges·lectures 2013·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3·Partenariats & Services Presses

Le plus beau de tous les pays de Grace McCleen

Le 26 août 2013

Synopsis :

« Mon nom est Judith McPherson. J ai dix ans. Lundi, il s est produit un miracle. »

Judith McPherson n a pas grand-chose dans la vie. Elle vit avec son père John au pied des montagnes, dans une ville de « fenêtres cassées et d hommes aux dents cassées », dans un pavillon silencieux, plein de reliques poussiéreuses, de souvenirs de sa mère qu elle n a jamais connue. Si la ville est entièrement gouvernée par l économie des usines, les McPherson vivent sous l autorité de la sainte Bible. Ils appartiennent à une secte, les Frères, qui étudient quotidiennement le texte et effectuent tous les dimanches du porte-à-porte dans les rues environnantes pour avertir de l imminence de l Apocalypse.
Victime de brimades à l école, Judith trouve du réconfort dans la création, loin des regards, d un monde en miniature avec des montagnes de papier mâché et des rivières en film alimentaire, des champs de velours côtelé marron et un miroir pour la mer. Judith l appelle « Le Plus beau de tous les pays », d après une phrase tirée du livre d Ézéchiel. Un soir, Judith a une idée. Peut-être que si elle fait tomber la neige dans le plus beau de tous les pays, il n y aura pas d école le lundi. Lorsqu’elle ouvre les rideaux de sa chambre le lendemain, le monde par-delà sa fenêtre est devenu blanc. Et désormais, Dieu se met à lui parler. C est là que les ennuis commencent. Les miracles ultérieurs de Judith sont plus équivoques que la neige, et surtout moins contrôlés… Et bientôt, c est la situation des McPherson, déjà en butte au mépris du reste de la ville, qui s en trouve bouleversée. Mais, diable, pourquoi Judith a-t-elle précisément été choisie par l Être suprême ? Et que souhaite-t-Il réaliser grâce à elle ?
À travers le regard d une enfant hypersensible qui a grandi dans une famille où toute action s opère sous le regard de Dieu, Grace McCleen s’interroge sur le bien et le mal, la foi et le doute, mais aussi sur le fait de grandir dans un monde coupé des réalités, au sein d une communauté qui vit dans l angoisse d Armageddon. Une foi absolue, nous suggère-t-elle, peut-être une forme d évasion, une stratégie compensatoire, mais elle tourne facilement à la pathologie. Aussi, le suspense devient-il haletant pour le lecteur, qui assiste au cas de conscience de la jeune Judith, contrainte de multiplier les transgressions envers l ordre des Frères, ou envers ce père mutique qui lui cache la vérité sur la mort de sa mère…

couv63703426

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Nil, pour m’avoir permis de découvrir ce titre en avant-première, il fait parti des nombreux livres de cette rentrée littéraire 2013, et ce fut un réel plaisir !

img

Ce livre m’a énormément plu, coup de cœur à l’horizon !

Il est pourtant assez difficile de parler de ce roman, sans trop en dire, ce qui gâcherait votre plaisir si vous désirez le lire. Ce roman nous raconte l’histoire de Judith, petite fille de dix ans. Il est écrit à la première personne, un peu à la façon d’un journal intime. De cette façon, Judith se confie à nous, et nous avons accès à ses pensées les plus profondes ce qui la rend très attachante.

Judith est vraiment le centre de ce roman. C’est une fillette hors du commun, elle réfléchit beaucoup, et voit de la beauté dans le monde, là ou le commun des mortels, ne verrait qu’un tas de détritus. Judith se construit un monde imaginaire dans sa chambre. On pourrait croire qu’il s’agit juste d’une petite fille à l’imagination débordante mais il en est rien. On sent une blessure profonde en elle, et l’on se pose rapidement des questions. Est-elle maltraitée d’une quelconque façon ? As-t-elle subit un choc émotionnel ou tout autre blessure ? Voilà les questions qui s’enchaînent rapidement, mais en fait, il s’agit un petit peu de tout cela à la fois.

De part sa différence de religion, Judith est malmenée et rejetée par ses camarades de classes et en particulier un groupe de garçon mené par un jeune briguant que même l’instituteur n’arrive pas à maîtriser. Son père autoritaire et taciturne, rejette toutes les formes de fantaisies à la maison, et reproche sans cesse à Judith de vivre dans son monde. Elle souffre également de l’absence de sa mère, et elle a souvent l’impression que son père ne l’aime pas.

La religion est très présente dans sa vie, et elle attend sereinement la fin du monde annoncée, comme le début d’un monde meilleur ou elle retrouverait sa mère, et son père, ensemble. La famine, les pollutions et les guerre n’existeraient plus.

Autour de Judith, personnage central de ce roman, gravite une galerie de personnages, réels ou même parfois imaginaires. Le père de Judith y tient une place très importante. On sent en lui, une énorme blessure. C’est un homme blessé par la vie qui tente de garder pied, dans la religion. Mais ne vous inquiétez pas, si en effet la religion est très présente dans ce livre, elle ne dérange pas le lecteur, du moins personnellement elle ne m’a pas dérangé.

Ce livre est avant tout un roman qui parle de la différence, qu’elle soit d’opinion, de croyance, de milieu. C’est un roman qui laisse planer un sentiment de malaise durant la lecture, qui fait réfléchir. En bref, un roman à découvrir d’urgence !!!

Ce roman a été publié aux Editions Nil en Août 2013.

Ce livre compte pour le challenge des 1% de la rentrée littéraire 2013. 2/6

logorl2013

Publicités

23 réflexions au sujet de « Le plus beau de tous les pays de Grace McCleen »

  1. Je suis vraiment contente de lire un avis positif sur ce livre. Ce sera ma prochaine lecture et comme j’en attends beaucoup, j’avais peur d’être un peu déçue. Tu me rassures. J’ai hâte de m’y plonger !

    J'aime

  2. Quel beau roman ! J’ai adoré Judith, j’ai été très touchée par son père (qui finalement ne fait que trimer pour sa fille qu’il adore!), la super prof m’a beaucoup amusée ! Bref un très beau roman, c’est très réussi Je crois que j’aime les histoires racontées par les enfants.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s