lectures 2013·Mes chroniques·Partenariats & Services Presses·séries - sagas - feuilletons...

Susan Hopper, tome 1 : Le parfum perdu Anne Plichota & Cendrine Wolf

Le 19 mars 2013

Résumé :

Chacun de ses rêves est plus terrifiant que le précédent…
A l’âge de trois ans, Susan a perdu ses parents dans un terrible incendie. De sa mère, il ne lui reste qu’un foulard, toujours mystérieusement imprégné de son parfum.
Après onze longues années passées dans un orphelinat écossais, Susan va croiser le chemin d’Helen Hopper, une femme qui porte le même parfum que sa mère. Dès lors, elle n’a plus qu’une obsession : vivre chez les Hopper. Cette famille est faite pour elle et pour personne d’autre ! Les manœuvres de l’adolescente finissent par payer et la vie pourrait devenir simple si Susan ne se réveillait chaque nuit dans un inquiétant cimetière où des voix lui ont révélé la terrible malédiction qui pèse sur sa famille. Accompagnée par Eliot, le fils des Hopper, son grand-père Alfred et Georgette, la facétieuse petite chienne, Susan décide de plonger dans les abysses du passé. Entre son amour pour Eliot, sa conquête de l’affection d’Helen et les démons qui la hantent, pourra-t-elle un jour apprendre à devenir ce qu’elle est vraiment ?

couv11148298

Mon avis : 

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les Editions XO Jeunesse pour m’avoir permis de découvrir ce livre en avant-première. Ce fut un réel plaisir et une jolie découverte.

Si j’avais déjà entendu parlé d’Anne Plichota & Cendrine Wolf, je n’avais jamais rien lu de ces co-auteures. C’est donc chose réparée.  Entre conte fantastique, malédiction & légende, ce roman m’a transporté.

Les personnages tout d’abord, je les ai trouvés très attachants, chacun à leur manière.

Il y a Susan, orpheline depuis ses 3 ans, elle vit dans un orphelinat, après avoir été transbahutée de familles d’accueil en familles d’accueil. Elle ne se sent à sa place nul part, et se sent responsable de la disparition prématurée de ses parents. Il y a ensuite Eliot, un adolescent un peu plus agé que Susan. Il va littéralement tombé sous son charme. Eliot est un personnage courageux, malgré sa différence, et sa maladie. Il y a également Alfred, le grand-père un peu « fol-dingue » et fantasque d’Eliot, il m’a complètement fait déliré. Il vit dans une maison isolée du domaine des Hooper. Et en même temps il est d’une gentillesse et d’une aide précieuse pour Miss Susan, comme il l’appelle. Et enfin, la petite touche d’originalité, il y a Georgette ! Mon petit coup de coeur à moi. Il s’agit de la chienne d’Eliott, une petite Carlin. Par un concours de circonstances, elle fait partie des rêves maléfiques de Susan.  Et dans ces « cauchemars », Georgette parle, oui, oui, elle parle, avec un zozotement super mignon. Ça permet de donner une petite touche humoristique à certains passages du livre.

Susan va donc être « adopté » ou plutôt invité par la famille Hooper, elle est un peu là à l’essai. Mais elle a pour une fois, très envie que ça marche, malgré ses vingt deux familles d’accueil précédentes. Mais des la première nuit, il se passe quelque chose d’étrange.

« Et si le rêve à venir était pire que le précédent. »

Elle va finir par en parler à Eliott qui va lui conseiller d’aller voir son « fameux » grand-père. Ils se rendent donc dans la petite maison près des bois, accompagnés de Georgette. Un élément (dont je ne veux pas vous parler, sous peine de spoiler…) va faire que la fine équipe va être plongée au coeur d’un phénomène fantastique.

« Les mots du livre de marbre réapparurent autour des quatre visiteurs, soudain plongés dans un tourbillon de lettres. La belle voix résonna à nouveau, capiteuse comme du miel, sombre comme la nuit sans lune. »

Le lien avec cette malédiction est le parfum mystérieux et envoûtant que seule Susan semble sentir comme étant celui de sa mère. Il forme un lien avec son passé, mais aussi son avenir, puisqu’elle le reconnait comme étant celui d’Helen Hooper, la maman d’Eliott.

« Elle ferma les yeux, le parfum s’insinua dans les méandres de son esprit et, après en avoir pris intégralement possession, ouvrit en grand une des portes de sa mémoire, jusqu’alors fermée à double tour. »

Entre, fantômes, revenants, zombies et momies, les phénomènes et créatures fantastiques sont nombreuses.

« Reste sur tes gardes, car pour parvenir à leurs fins, Morris et le démon d’O’More peuvent agir sur ton corps, tes sens, ton imagination et ta mémoire. »

J’ai également aprécié les flash-backs qui espliquent la malédiction, et permettent de mieux comprendre ce qui est arrivé dans le passé et en particulier aux parents de Suzan.  J’ai trouvé que c’était également très bien écrit, c’est fluide, on ne s’ennuie pas. Les personnages ont chacun une vraie personnalité. J’ai autant aimé l’histoire propre de ce livre à savoir la malédiction qui entoure Susan et ses ancêtres pour son côté fantastique, que l’histoire de l’intégration et de l’adoption de Susan par les Hooper pour son côté plus personnel, plus sentimental.

Par contre, gros bémol…. Mais ou est la fin ???? Je sais bien qu’il s’agit d’une série, et qu’il y aura une suite, dans plusieurs mois. Mais laisser les lecteurs dans cette attente, ça ne se fait pas je trouve. Je me suis vraiment sentie frustrée et c’est dommage. Ok, ça laisse présager de nombreuses péripéties, ok, il y a de l’espoir, mais je n’aime pas trop les fins ouvertes, même dans les séries.

Teaser Susan Hopper par oksapollockfans

Ce lire sera publié aux Editions XO Jeunesse le 21 mars 2013.

Mon avis : ♪♪♪♪

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 réflexions au sujet de « Susan Hopper, tome 1 : Le parfum perdu Anne Plichota & Cendrine Wolf »

    1. Ouais, j’ai pensé à toi en écrivant ma chronique, lol. Mais bon ça reste jeunesse, hein, ce n’est pas un livre typé « Horreur », tout de même.

      J'aime

    1. Je suis quasi certaine que tu ne seras pas déçue, de mon côté je vais très vite découvrir la première saga de ces deux co-auteures : oksa pollock.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s